lienlien
RPgiste du mois
|- Winry Rockbell - La RPgiste du mois n'est autre que Winry ! Grâce à la rapidité dont elle fait preuve pour répondre, elle a été élue par nos membres ! En plus, elle en a beaucoup; Un titre amplement mérité !

CBiste du mois
|- Winry Rockbell - Et voici notre CBiste du mois; Winry Rockbell encore ! La tavernière qui vous accueille à bras ouverts sur la CB ! J'espère qu'elle fait pas trop de bêtises là-bas...

Floodeur du mois
|- Winry Rockbell - La floodeuse du mois est encore Winry ! Pour avoir animé la section, elle reçoit ce titre. Elle a participé à divers sujets, à tel point que je ne m'y retrouve même plus !

Duo/Couple du mois
|- Winry & Pride - Le duo du mois! Ou plutôt devrais-je dire Sherlock et Watson ? On les voit souvent sur la CB tous les deux !

Membre du mois
|- Winry Rockbell - Le score ne fut pas serré; Winry est aussi notre membre du mois ! Pour sa bonne activité sur le forum, vous l'avez élue.D'autant plus qu'elle fournit toujours une aide précieuse au forum !
Voilà pour les résultats de février ! On fête l'année du cheval dans la joie et la bonne humeur ! Merci aussi à Kodah' pour les suggestions qu'il nous donne pour essayer d'améliorer le forum ! Ce sont des résultats auxquels on s'attendait bien hein ?

FullMetal Alchemist RPG : The Awakening

Un forum RPG du célèbre manga d'Hiromu Arakawa, basé sur le deuxième anime et sur le manga. Rejoignez-nous et confrontez-vous aux dangers que recèle Amestris !
 
AccueilFAQRechercherMembresPortailGroupesS'enregistrerConnexion
NOUVEAU FORUM EN CONSTRUCTION VEUILLEZ SUIVRE L'AFFAIRE DE PRES ! DANS LA SECTION ADEQUAT

Partagez | .
 

 Le calme avant la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Le calme avant la tempête   Mer 22 Jan - 19:54

Le calme avant la tempête

With Pride


Winry s'assoit sur un banc, soupirant grandement. Elle passe une main sur son visage, le massant un peu. Elle en avait marre ! Pas là ! Ils n'étaient pas là ! Et pourtant... Enfin bref. La jeune fille regarde le soleil se lever doucement sur Central. Elle avait trouvé in-extremis un endroit où dormir mais le gérant de l'hôtel s'était révélé être un pervers fini. Elle était donc partit avant qu'il ne puisse toucher à ne serait-ce qu'un de ses cheveux !

Les cernes ornaient les yeux de la jeune demoiselle qui manquait clairement de sommeille. Elle se demandait même comment elle allait faire pour rentrer à Resembool, son porte feuille étant à sec ! Peut-être qu'en montant en tant que passagère sans billet ? Non non, trop risqué... Elle râle avant de serrer le poing et de l'abattre avec force sur le banc.
Elle se fait mal, râle encore et soupire.

La mécanicienne était vraiment de mauvaise humeur malgré le beau temps qui se levait. Elle avait des envies de meurtre envers l'humanité, il fallait dire aussi que la période n'aidait pas. Et puis la jeune femme avait a peine eut le temps de prendre une douche hier soir que le vieux pervers était rentré sans prévenir dans sa chambre, prétextant elle ne savait plus quel problème.
Winry regarde ses habits, une jupe bleue et un haut noir. Cela ne s'accordait pas vraiment avec la couleur de ses cheveux mais tant pis, elle avait fait dans le rapide ce matin.

Elle s'affale littéralement sur le banc, sans se préoccuper de son apparence, de toute manière elle n'était pas vraiment féminine et elle ne prétendait l'être qu'à ses heures perdues. Elle croise les jambes et ferme les yeux, profitant de ces quelques minutes de calme pour se reposer. Si elle ne le faisait pas, elle risquait de commettre un meurtre et ce n'était pas vraiment conseillé.
Encore un soupire las. Tant de problèmes venaient à elle maintenant, juste là ! Elle en avait marre, mais vraiment.

- Foutue loi de l'emmerdement maximale, dit-elle entre ses dents.

Puis elle ouvre les yeux et réfléchit à des solutions, mais l'exercice est bien difficile le ventre vide. abandonnant, elle regarde son porte monnaie. Pourquoi n'avait-elle pas prévu plus ?! Non mais qu'elle était gourde ! Stupide ! Crétine ! Quand on part en voyage, même deux jours, on emmène des économies, de quoi survivre, pas trois pièces et deux billets histoire de.
Elle se prend les cheveux et râle encore.

- Malheur à vous, frères Elric !

Mais elle regrette bien vite ses paroles, ce n'était pas de leur faute après tout...
Comment sortir de ces problèmes ?



Dernière édition par Winry Rockbell le Ven 24 Jan - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Ven 24 Jan - 23:30



« Le calme avant la tempête. »

À l'ombre du parc. - Avec Winry


Pride … Non. Selim se dirigea précipitamment vers la porte d'entrée. Il devait être dans les sept heures du matin. Ce matin, il s'était réveillé plutôt tôt, et il n'avait eu aucune envie de se rendormir. A quoi bon ? La journée appartenait à ceux qui se levaient tôt ! Entre temps, le jeune garçon en avait profité pour continuer de lire un livre portant sur l'Alchimie, qu'il trouvait très intéressant malgré que certains caractères lui restaient totalement inconnus. Oui, on pouvait être pratiquement sûr qu'il aurait l'occasion de devenir Alchimiste d’État lorsqu'il serait majeur, et militaire on en était persuadés. De l'autre côté de la pièce apparut la femme du Führer, le sommeil se reflétait encore légèrement dans ses pauvres yeux qui commençaient à se faire vieux, mais ils brillaient toujours d'un éclat de tendresse. Le brun se jeta littéralement dans les bras de sa mère adoptive et l'enlaça en se mettant sur la pointe des pieds comme pour lui dire bonjour silencieusement, un sourire se traça sur son visage plus aussi jeune qu'autrefois. Selim y répondit avec plus d'enthousiasme qu'il ne pouvait exister en ce bas monde puis s'écarta tranquillement.

« Bonjour, Selim ! Tu es bien matinal !
–  Je pensais que l'aurore serait bien belle ce matin », lui répondit-il joyeusement avec l'air naïf que portaient naturellement les enfants de son âge.

Elle ria légèrement comme pour montrer son amusement, et lui proposa de faire une petite promenade au parc où ils pourraient mieux admirer la couleur changeante du ciel, le jeune garçon acquiesça vivement, cette suggestion semblait l'enjouer fortement. Prendre l'air frais si tôt ne faisait jamais de mal à personne, et ça lui donnait une opportunité pour ce rendre dans un tel lieu. Quoiqu'au fond Pride s'en moquait éperdument, mais il fallait bien qu'il joue parfaitement son rôle de gentil petit garçon à la lettre. La Dame Bradley sembla satisfaite de cette réponse et entreprit d'aller chercher leur petite veste d'été respective, Selim enfila la sienne sans tarder, et ils furent en quelques secondes de l'autre côté de la porte d'entrée.

Malgré que l'été était bien à Central en ce mois d'Août, l'air du matin était frais, difficile de penser que d'ici quelques heures il deviendrait aussi étouffant. Sortir un tel moment était vraiment idéal, Selim allait profiter de la fraîcheur aussi longtemps que possible. Néanmoins, il y avait des chances pour que la température augmente d'ici une heure, voir moins, il ne faudrait pas trop traîner en route. Ses yeux se posèrent sur diverses grandes rues de Central tandis que ses pas réguliers suivaient ceux de sa mère, tandis qu'il ne faisait pas attention aux gardes qui les suivaient pour plus de sécurité bien évidemment, elles étaient pratiquement désertes à cette heure-ci.

Le trajet ne fut pas trop long. Au moins une vingtaine de minutes. La mère adoptive de l'homonculus préféra s'asseoir confortablement sur un banc et suivre ainsi le mouvement vertical du Soleil, l'astre de feu laissait déjà transparaître le quart de son corps éclatant. Pride n'en fit pas de même, il s'installa sur la pelouse sèche du parc dans l'ombre d'un cerisier. Pourquoi donc ? D'abord parce qu'il était sûr de ne pas avoir trop chaud ici lorsque le Soleil répandrait  sa chaleur sur Central, et il était plus à l'aise, l'ombre était en quelque sorte son élément. Son regard émerveillé admira les diverses couleurs dont le ciel se teintait. L'orange passait au rose clair, les nuages avaient un rose un tout petit plus foncé, c'était magnifique. C'est sans doute ce qu'un humain normal aurait pensé, ils s'exaltaient pour n'importe quoi après tout. Et encore ils réagissaient sans cesse de la même manière pour peu de choses. Étaient-ils donc si stupides ? Il n'y avait rien de merveilleux à observer un lever de soleil.

« Malheur à vous, frères Elric ! »

Selim posa un œil étonné sur la personne qui venait d'exprimer son mécontentement. Il se releva sans un bruit et s'approcha vers le banc où se trouvait une jeune fille blonde à quelques pas de l'arbre, elle se tenait plutôt bizarrement d'ailleurs. Mais en tant que fan numéro un d'Edward Elric, le petit alchimiste, le jeune Selim Bradley ne pouvait pas laisser passer une telle phrase à leur égard aussi facilement ! L'homonculus de l'Orgueil se douta qu'elle devait être une des proches des deux frères, ce qui semblait évident, on pouvait déjà voir les regrets de ses paroles apparaître au fond des ses yeux, une amie peut-être.
Le brun se mit bien en face de la blonde et la toisa durement en fronçant les sourcils, il faisait en sorte que ces yeux brillaient de reproches.

« Pourquoi souhaitez-vous le malheur des frères Elric ? demanda-t-il directement. Il la pointa du doigt. Je vous préviens, les ennemis d'Edward Elric seront mes ennemis ! »

C'était stupide. Les ennemis, les alliés, qu'est-ce que ça changeait ? Les alliés l'étaient toujours pour de courte durée, on se servait d'eux jusqu'à qu'ils deviennent inutiles, et les ennemis étaient les autres personnes, celles qui n'avaient pas la confiance de l'autre. Mais même cette jeune fille ne méritait pas le titre « d'ennemie ».


Codage by TAC



miaou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Sam 25 Jan - 21:10

Le calme avant la tempête

With Pride


La jeune fille hausse un sourcil en regardant le gamin devant elle. Il se prenait pour qui ? Elle était de très mauvaise humeur et pourrait tuer quelqu'un. Elle sentait que ça approchait et le fait de ne plus avoir un rond ni même d'avoir bien dormit la mettait sur les nerfs, mais vraiment. Winry soupire et passe une main lasse sur son visage. Ce n'était qu'un gosse, un simple gosse, elle ne pouvait pas s'énerver contre un gamin.

Le soleil brillait, les oiseaux chantaient mais elle était sur les nerfs... Tout pour venir gâcher sa vie ! Non mais, dans ces moments elle haïssait être une femme. En plus, elle n'avait rien pour se changer qui soit propre, maudit voyage qui tournait mal à cause de son manque d'organisation !
La mécanicienne essaye d'offrir un sourire convainquant au garçon qui s'avérait être fort mignon.

Elle se redressa et parla d'une voix douce, aussi douce que celle d'une mère devant son bébé, aussi douce que la brise d'été. Son sourire et la douceur de sa voix n'étaient que mensonges mais un enfant ne voyait pas ça, n'est-ce pas ? Il ne voyait qu'une jeune demoiselle un peu fatiguée lui sourire ? Et puis... Elle n'avait jamais été douée avec les enfants, tels qu'ils soient...
Certes, elle avait mit au monde un bébé mais... Non, ce n'était pas la même chose que d'avoir un enfant de sept ou huit ans devant elle.

- Ils ne sont pas mes ennemis, dit-elle.

Elle rit doucement, jouant très mal la comédie de la jeune potiche qui s'émerveillait et s'inquiétait devant une âme innocente. Meurtre, son être hurlait au meurtre ! Le bas de son ventre lui faisait atrocement mal et elle luttait pour ne pas grimacer.

- Ta mère n'est pas là ? demanda-t-elle, faussement inquiète.

Winry serre les poings et maintient son faux sourire qui vire à la grimace de douleur. Argh ! Qu'elle détestait être une femme ! Au moins, les hommes n'avaient pas à souffrir une fois par mois ! Et cette sensation d'uriner en permanence, horrible ! Et puis c'est comme si on lui arrachait le bas du ventre à chaque fois... Mais bon, au moins elle gagnait cinq années de vies sur ces hommes.
Laissant ces problèmes de côté, de toute façon elle en avait des tonnes, elle regarde autour d'elle.

Mais qui pouvait bien être la mère de cet enfant ? Une riche personne sans doute vu comment il était habillé.
Le soleil commençait à chauffer et elle devra se mettre à l'ombre pour ne pas attraper de coups de soleils, sa peau étant assez fragile du faite qu'elle ne sortait jamais. Et puis merde ! Encore un problème à ajouter à sa liste... Elle voudrait juste passer une journée normale, insouciante.

Puis elle a un dé-clique, pourquoi ne pas retomber en enfance ? Innocence au rendez-vous et puis c'était drôle quoi ! Elle regarde l'enfant devant elle avant de lui offrir un vrai sourire cette fois. Peut-être allait-il détaller à sa demande, la prendre pour une folle mais elle devait se changer les idées.

- Comment t'appelles-tu ? Dis moi, ça te dirais de jouer à un jeu ?

Complètement barge cette fille...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Dim 26 Jan - 9:26



« Le calme avant la tempête. »

La mauvaise menteuse. - Avec Winry


Un soupir excédé sortit d'entre les lèvres de la jeune fille blonde, l'homonculus ne put s'empêcher d'arquer un sourcil. Elle était bien fatiguée de si bon matin. Avait-elle mal dormi ? Ou même dormi tout court ? Elle ne pourrait même pas tenir une journée debout. L'intéressée nia le fait d'être une ennemie des frères Elric, elle ne faisait que répéter ce que pensait déjà Pride, c'en fut tellement évident. Et cette voix ! Ce sourire ! Ils sonnaient totalement faux, ce n'était que du vent. Le prenait-elle pour un idiot ? Sa mauvaise humeur se lisait à travers elle, semblable aux pages des livres. Les humains pourraient au moins se donner la peine d'être plus crédible lorsqu'ils mentaient, leurs mensonges étaient aussi clair que de l'eau de roche … A moins qu'elle ne se donnait simplement pas la peine d'en faire plus qu'elle ne le pouvait. L'innocence des enfants était bien naïve, alors ils ne se méfiaient pas. Selim baissa lentement son bras, inutile de le laisser plus longtemps face à cette jeune fille, et fit mine de se détendre. Il ne s'était pas énervé, non, même pas du tout. Il esquissa un sourire satisfait, il ne fallut pas grand chose pour qu'il la crut.

« Ta mère n'est pas là ? »

Encore une fois, son air inquiet jouait une mélodie fausse aux oreilles de l'Orgueil, c'en était presque devenu irritant. Le visage de la blonde se tordit de douleur, pour il ne sait quelle raison, et il préféra de loin l'ignorer, à chacun ses problèmes. Selim chercha vivement du regard sa mère adoptive et ne tarda pas à la retrouver l'instant d'après, elle était à quelques mètres d'ici, toujours aisément assise sur le banc du parc. Le jeune garçon montra du doigt le banc non loin d'un air jovial, en s'écriant un « Si, elle est juste là ! » avec un large sourire enjoué. Il la laissa patiemment suivre le mouvement de son bras, là où elle pourrait repérer la femme du Führer, Selim ignorait sincèrement si elle l'avait déjà vu ou bien entr'aperçu, et cela lui était complètement égal au final, il ne s'intéressait guère à sa vie.

Le visage rosé du ciel s'éclaircit de seconde en seconde, le bleu et blanc s'acharnaient déjà sur leur ennemi le rose pour le faire disparaître aussi rapidement que possible, l'aurore approchait de son terme, elle ne durait jamais très longtemps. Il ne restait plus qu'à espérer que la température n'augmenterait pas trop vite, elle ne serait pas autant élevée que lorsque le Soleil serait à son zénith, mais tout de même. Les rayons commencèrent légèrement à réchauffer l'air de Central City. Une nouvelle journée démarrait dès à présent.

Le brun se retourna une nouvelle fois en direction de la blonde, il la regarda avec surprise quand elle eut fini de poser sa deuxième question. Jouer ? Comment ça jouer ? Il était pourtant évident qu'elle était fatiguée, et tout ce qu'elle pensait c'était de … jouer à un jeu ? Pride se retint de pousser un soupir, il n'y avait rien à comprendre des humains. Cependant, il fut néanmoins curieux. Ah non ne vous méprenez pas, Selim eut de nombreuses fois l'occasion de jouer à un jeu avec d'autres enfants, une expérience des plus moins passionnantes … Oh et puis, il fallait bien se divertir quelques fois, et Selim ne refuserait pas une telle proposition, c'était un enfant après tout, enfant rimait avec amusement. Le jeune garçon commença par se présenter dans les règles de l'art, il souriait toujours gaiement :

« Je m'appelle Selim Bradley ! déclara-t-il, puis il prit un air intrigué et enthousiaste, sans attendre de réaction : Quel genre de jeu ? »

Il ne lui demanda même pas son nom, mais c'était trop tard pour lui poser la question, elle n'aurait qu'à se présenter d'elle-même.


Codage by TAC



miaou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Mar 28 Jan - 20:22

Le calme avant la tempête

With Pride


La blonde regarde l'endroit que pointe le jeune garçon. Elle écarquilla les yeux en voyant toute une ribambelle de gardes entourer une charmante dame. Ainsi donc elle avait raison, il était bien un gosse de riches. Elle avait de la chance, ou pas. En effet, les gardes du corps pouvaient très bien interpréter ses mouvements comme une forme d'agression envers l'enfant innocent devant elle. Un faible soupire sort de ses lèvres. La jeune demoiselle se tient le ventre et repose son regard sur le garçonnet.

Il était plutôt mignon avec ses joues rosées et son regard perçant d'une couleur plutôt étrange. Dans d'autres circonstances, elle aurait pu fondre sous ce charme enfantin, mais le fait est qu'elle avait plutôt envie de trucider la première personne qui la contrarierait.
Winry sourit faussement et doucement à l'intention du gamin. Son regard, aux aspects meurtriers, commençait légèrement à s’adoucir mais c'était pas encore ça.

Le soleil, ô combien agaçant en ce moment, commençait déjà à réchauffer la journée qui commençait très mal pour la mécanicienne qui devait frapper sur quelque chose pour canaliser son énergie mais surtout sa mauvaise humeur. A Resembool, elle serait déjà en train de tordre le métal avec fureur tout en pensant à la prochaine raclée qu'elle mettrait au Fullmetal. Ah ça oui, à chaque fois qu'il revenait, et surtout lorsqu'elle était dans ses mauvais jours, elle le massacrait dans les règles de l'art.

- La prochaine fois que tu te ramènes avec le bras en charpie, je fais de toi un Fullmetal Haché, Edward, dit-elle, pensant à voix haute.

L'enfant se présenta ce qui fit penser à Winry qu'elle même avait faillit aux règles de courtoisie qui étaient de se présenter avant même de demander... Rho et puis elle s'en foutait, elle était de la campagne quoi, oui, la campagne ! Et c'était le moment de sortir tous les gros clichés et préjugés sur ces personnes ô combien nobles et saines d'esprit.
Les paysans sont des malpolis, aucun savoir vire, ils sont bêtes, analphabètes, complètement simplets d'esprits, sales, ect...
Ah, si les gens savaient que Edward Elric, le grand - de petite taille s'entend - Fullmetal venait de la campagne paumée de Resembool, il aurait tout de suite moins la côte. Cette pensée la fit ricaner.

Mais elle redescendit les pieds sur Terre. Elle avait dû laisser un long moment passer. Enfin, ce n'était qu'à demi sa faute ! Ses règles arrivant faisaient qu'elle ne pouvait guère se concentrer plus de deux minutes sans partir dans ses divagations et râlements incessants sur sa pauvre condition physique.

- Et moi Winry Rockbell, dit-elle avec le même entrain que le garçon.

Attendez ! Selim Bradley ?! Le fils du führer ?! Mais... Mais... Que faisait-il là ?! Elle eut un mouvement de recul, de peur de se faire chopper par les montagnes de muscle et de haine qu'étaient les gardes du corps de cette famille avant de se détendre un peu. S'il ne s'était encore rien passé, c'est bien qu'ils devaient lui faire un minimum confiance et juger qu'elle n'était pas dangereuse, n'est-ce pas ?

Winry, un poil stressée à présent, passe une main dans ses cheveux, réarrangeant ainsi une ou deux mèches rebelles. Elle se lève puis se baisse pour être à la hauteur de Selim. Un large sourire, un peu plus véritable cette fois, envahit son visage qui s'illumine. Les cernes étaient toujours présentes mais elles étaient atténuées par cette expression d'un bonheur fictif.

- Que dirais-tu de jouer à cache-cache ? demanda-t-elle, le vouvoiement n'étant pas de mise avec la jeune Rockbell qui, au fond, n'en avait rien à faire qu'il soit le fils du dirigeant de ce pays. J'y jouais souvent lorsque j'étais petite avec mes meilleurs amis, se sentit-elle obligée d'ajouter.

Puis elle se redresse et s'en va vers un arbre où elle commence à compter, lançant le jeu comme la tradition le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Mer 29 Jan - 22:35



« Le calme avant la tempête. »

Jeux d'enfants. - Avec Winry


Bizarrement, l'inconnue blonde sembla plongée dans ses propres pensées une ou deux minutes, si ce ne fut plus. Elle mit un peu de temps avant de se présenter à son tour, mais elle le fit quand même. La dite « Winry Rockbell » recula brusquement, un peu comme si elle venait de réaliser quelque chose à l'instant, provoquant un regard perplexe de Selim à son égard. Instinctivement, il regarda autour de lui pour savoir de quoi elle avait bien pu avoir peur, mais rien de suspect ne lui apparu dans son champ de vision. A moins que ce ne fut seulement de la simple surprise ? La jeune fille afficha un mouvement légèrement plus nerveux qu'au départ en remettant en place ses cheveux. L'homonculus croisa son regard lorsqu'elle fut à sa hauteur. Elle sourit à nouveau, un sourire beaucoup plus réaliste que les fois précédentes, pas encore parfait certes, mais il y avait au moins un peu plus de volonté.

La jeune fille Rockbell lui proposa de jouer à un jeu qu'on nommait d'un nom simple qu'était « cache-cache ». Comme l'indiquait les deux mots identiques du jeu, le but consistait essentiellement de se cacher. Une personne, volontaire ou pas, devait ensuite prendre l'initiative de trouver ses compagnons de jeu. Un jeu pas très compliqué à comprendre, il se jouait aussi bien à l'intérieur que dehors à l'air frais, même s'il y avait toujours une préférence pour l'extérieur, pour avoir un plus grand terrain de jeu à leur disposition. Dans ce cas présent, le parc de Central City était parfait. Pride se demanda sérieusement qu'est-ce qu'on pouvait tirer de drôle dans cette situation. Se cacher c'était comme fuir, non ? Les humains apprenaient-ils à fuir comme des lâches dès leur plus jeune âge ? Ce n'était qu'un amusement, certes, qu'ils fassent ce qu'il leur plaise tant qu'ils restaient tranquilles comme des moutons (bêê)  dans leur enclos …

Un, deux, trois, et quatre ! Winry Rockbell devait avoir commencé à compter contre l'écorce de l'arbre désormais. Selim s'éloigna loin d'elle, pas question de se cacher près dudit arbre pour se faire repérer en moins d'une seconde, il jouait le jeu. En courant un tout petit peu, il aperçut un autre arbre, et l'idée lui vint qu'il pourrait peut-être s'y cacher sur une des branches pas trop en hauteur. Peut-être n'avait-il pas assez réfléchi d'ailleurs. Mais ce n'était pas si simple de trouver une cachette efficace. Il n'y avait aucun panneau avec écrit dessus « Hey oh ! Par ici ! » et bien heureusement, sinon ç'aurait l'air très louche … Le petit homonculus releva sa tête en direction des feuilles encore vertes et leva ses bras en les tendant au maximum pour tenter de les atteindre, il sauta même pour s'en rapprocher autant que possible. Ce qui fut en vain, son corps était bien trop petit comparé à la hauteur des branches, quel crétin faisait-il ! Il s'exaspéra lui-même, mais garda un air déterminé et entêté, il n'aimait pas vraiment imiter les moucherons, mais que disait-il, les fourmis qu'étaient les humains. Cependant il n'avait pas trop le choix pour ne surtout pas faire échouer une partie des plans de Père. Mais voilà qu'il perdait du temps en essayant d'atteindre une cachette inutilement ! La blonde n'allait pas compter toute la journée non plus.
Derrière lui, il entendit des bruits de pas, son corps pivota naturellement. De toute manière, il comptait partir trouver une autre cachette. Ses yeux croisèrent ceux d'un des hommes qui les avaient accompagnés jusqu'au parc, Selim sourit innocemment.

« Maître Selim ! Mais que faîtes-vous donc ?
- Je suis en train de me cacher, chuuut ! lui répondit-il en mettant un doigt devant sa bouche et faisant mine de regarder autour de lui. Le visage de l'homme trahit  son incompréhension quelques instants, mais il reprit un air neutre, Selim lui expliqua tant bien que mal et rapidement qu'il jouait.
- Ne vous éloignez pas trop loin, Madame votre Mère risque de s'inquiéter, et faites bien attention. »

Le jeune garçon acquiesça en passant une main derrière sa tête, puis repartit dans une autre direction. Il avait perdu beaucoup de temps maintenant … La jeune fille, avait-elle été déjà partie à sa recherche ? Sans doute. Ce n'était plus qu'une question de secondes avant qu'elle ne le repère aussi facilement. Pride se jeta tout bêtement sous un banc un peu plus loin de l'arbre précédent et se mit juste en-dessous. Il devait avoir l'air stupide maintenant, cependant il avait l'apparence d'un enfant, s'il ne l'était pas on l'aurait sûrement regardé un peu plus bizarrement que désormais. Quoique ce n'était pas dans ses habitudes de rester coucher par terre volontairement. Il se demandait même pourquoi il avait fait ça. Peu importe, l'homonculus n'allait pas rester à découvert juste pour finir le plus rapidement ce jeu, cela n'aurait aucun sens. Et puis s'il n'avait vraiment pas voulu y jouer, il aurait refusé directement. Oui, il était Selim Bradley, fils du Führer, c'était un jeune enfant, et il se comporterait comme tel. Il avait accepté de jouer avec une inconnue étrange et fatiguée, un peu de mouvements ne lui feraient jamais de mal.
Ses yeux restèrent figés droit devant lui, il essaya de se faire le plus petit possible, malgré qu'il restait très voyant. Ce n'était qu'un jeu, et le but était qu'elle le trouve. Elle le trouverait, nul doute n'était possible. Il ne comprenait pas les enfants qui faisaient des crises de nerfs juste parce qu'ils perdaient leur partie. Sa « partie de jeu » à lui concernait le plan de Père, cela ne lui plairait peut-être pas non plus, voir pas du tout, s'il « perdait », mais il ne pensait même pas que la défaite pourrait exister pour eux. Même si un problème apparaissait au fil du temps, il n'aurait qu'à s'en débarrasser le plus vite possible, rien de bien compliqué. Les jeux d'enfants étaient très différents. Ils ne risquaient rien, et on pouvait les recommencer autant qu'on le voulait. Ils sonnaient bien faux fasse à la dur réalité.  


Codage by TAC



miaou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Ven 31 Jan - 19:37

Le calme avant la tempête

With Pride


La jeune femme grimace de douleur, c'était proche, trop proche. Chaque mois elle essuyait un torrent de souffrances, chaque mois elle se demandait comment ce serait si elle accouchait. Chaque mois elle haïssait être une femme ! Winry soupir, de toute façon elle ne pouvait pas y réchapper... Elle continue donc de compter, essayant d'ignorer l'horrible douleur qui prend son bas ventre. Elle serre le poing, se mord les lèvres puis compte.

97 ... 98 ... 99 ... 100. Voilà qu'elle arrivait à la fin du supplice de ce jeu auquel chaque enfant essayait de se dérober à chaque fois. Pourtant, ce n'était pas si pénible que ça, si ? Enfin, elle ne savait plus vraiment, elle avait grandi et sa façon de penser avait changer. Elle regardait avec un peu plus de recule la vie. Pourtant... elle restait tout aussi stupide et naïve, défauts qu'elle devrait grandement éliminés si elle ne voulait pas finir dans une situation pire que celle là. Soupir et elle se retourne pour épier le parc des yeux.

Tâche ardue que de retrouver un bambin dans cette foule qui commençait à arriver pour profiter du soleil d'été. Elle pose sa main sur son front, histoire de faire de l'ombre pour mieux voir. Une main sur le ventre, l'autre sur le front, elle avançait en regardant toutes les possibles cachettes que pouvait avoir un gosse. Buissons, arbres, statues... Ralala, c'était dur ! Surtout avec son manque de sommeille, même si elle y était habituée de par ses nuits très courtes, et ses règles arrivant.

Un souvenir profita de cet instant pour venir envahir ses pensées déjà confuses. Une partie de cache-cache, lorsqu'elle était enfant, avec Edward et Alphonse. C'était toujours elle qui devait compter perce qu'elle perdait sans cesse à papier, caillou, ciseaux... D'ailleurs, elle soupçonnait les deux frères de tricher un maximum !
Elle rit doucement, ce souvenir était vraiment un instant de soleil ! Sa journée ne serait pas si merdique que ça finalement. La jeune fille prend le temps de se coiffer à nouveau puis reprend ses recherches.

Arbre, banc, buissons. Mais il demeurait introuvable ! Soit c'était elle qui avait besoin de lunettes, soit elle ne cherchait pas au bon endroit. Son sourire s'étira, voilà une partie comme elle les aimait. Longue, et presque dure. Étant enfant, elle retrouvait toujours facilement les deux frères, mais eux mettaient tant de temps à la retrouver. Elle se doutait bien qu'ils devaient faire autre chose que de la chercher. On ne mettait pas une après midi à trouver une fillette blonde cachée derrière un rideaux ! Ah ces deux là, ils trichaient et ne jouaient qu'à moitié. Mais elle les aimait tellement...

Soudain, elle aperçoit quelque chose sous un des bancs du parc. Intriguée, la jeune femme s'approche. Son sourire grandit vraiment lorsqu'elle se rend compte qu'elle venait de trouver Selim. Toute contente, elle saisit l'enfant et le sort de sa cachette. Mais voilà, il est un peu lourd pour ses bras fatigués, aussi elle s'effondre sur le banc avec lui sur les genoux.
Le sourire qu'elle lui offre est tellement sincère. son regard est emplit de joie et elle en oubliait presque ses problèmes. Pourtant, la fatigue se lisait encore très bien dans ses yeux.

- Je t'ai trouvé, dit-elle en riant.

Elle tenait toujours l'enfant sur ses genoux, étant vraiment familière avec le fils du führer. Les gardes lui en voudront-elle ? Peu importait en cet instant. Cette partie avait fait remonter toute une ribambelle de souvenirs heureux qui écartaient les nuages de cette journée. elle ne pouvait que remercier Selim qui avait accepté avec innocence de jouer.

- Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Lun 3 Fév - 22:57



« Le calme avant la tempête. »

Biscuits. - Avec Winry


Qu'est-ce qu'il pouvait faire chaud ! La chaleur en devenait littéralement étouffante. Et pourtant il était encore tôt à une telle heure. Pride dut plisser légèrement les yeux pour ne pas être trop ébloui par la lumière du soleil, à croire qu'il avait choisi pile le mauvais endroit. Il s’aplatit un peu plus comme s'il voulait s'enfoncer sous la terre – mais rien que cette idée ne l'enchantait pas. Le banc ne lui faisait pas beaucoup d'ombre à sa place, alors bien évidemment le soleil en profitait pour s'acharnait sur lui avec ses rayons, maudit soit-il. Vivement que la blonde le trouve … De un, l'homonculus n'aimait pas attendre en restant dans une telle position et en plus en étant exposé aux rayons de l'astre trop longtemps, immobile. Encore avec un peu de vent il n'en se serait pas plaint, mais il n'y en avait aucun à l'horizon. Et de deux, il avait hâte de sortir rapidement de sa cachette, rien que pour éviter d'avoir encore plus chaud. Non vraiment, ce n'était pas le meilleur endroit pour se cacher … Ou pas le bon moment ?

A chaque seconde qui s'écoulait, le parc de Central City devenait un peu plus agité. Les habitants se promenaient tranquillement pour profiter de cette merveilleuse journée prometteuse. Selim tourna plusieurs fois la tête sur les côtés pour tenter d'apercevoir Winry. La plupart du temps, il ne voyait que des pieds dans son champ de vision. Personne n'eut l'idée de s'asseoir sur le banc, et bien heureusement. Il ne tarda pas à apercevoir une petite tête blonde qui semblait ne pas ménager ses recherches, elle ne l'avait pas encore vu. Le petit homonculus s'amusa à la regarder partir dans des directions opposées à sa maigre cachette, voir même juste à côté parfois. Ce ne devait pas être aussi facile lorsque le parc commençait à se peupler. Ah ! Elle venait dans sa direction ! Et son sourire trahit à quel point elle s'amusait, ce n'était pourtant qu'une partie de cache-cache. Sans cri et gare, elle l'attrapa, et il fut bientôt sur les genoux de la jeune fille Rockbell. Elle se mit à déclarer sa victoire en riant joyeusement, Selim se joignit à son rire, et la regarda admiratif, comme pour la féliciter de l'avoir trouvé.

Winry le remercia. Mais pourquoi donc ? Même s'il n'en savait pas la raison, le petit garçon répondit en souriant avec gaieté. Elle était bien différente que lorsqu'il l'avait trouvé affairée sur son banc. On aurait presque cru qu'elle avait eu des envies de meurtre il y a à peine quelques minutes … Et maintenant, elle riait sincèrement. Le contraste était étrange, néanmoins, c'était tant mieux pour elle, si elle allait mieux. D'ailleurs son remerciement venait peut-être de ce fait. C'était grâce à lui alors ? Ce qui était assez ironique du point de vue de l'homonculus, ce n'était pas vraiment voulu.

Une pensée soudaine traversa l'esprit de Selim. La demoiselle Rockbell n'avait pas dormi de la nuit, cela se voyait à ses yeux, et les chances pour qu'elle ait mangé depuis ce matin étaient faibles. Il se mit à fouiller les poches de sa veste frénétiquement, il devait bien y avoir quelque chose. Sa main toucha ce qu'il recherchait. Satisfait, le brun esquissa un sourire à l'intention de la jeune fille, toujours sur ses genoux, et sortit deux biscuits qu'il lui tendit. Il les lui donnait comme si elle venait de remporter le trophée de sa victoire, bien qu'on ne gagnait pas quelque chose à cache-cache.

« Vous devez avoir faim, non ? Ce n'est pas grand chose, mais vous reprendrez un peu plus de force avec.  Le sourire de Selim s'agrandit, et il insista du regard pour qu'elle les prenne. Qu'est-ce qui a bien pu vous pousser à ne pas dormir, Mademoiselle Rockbell ? Il faut bien se reposer vous savez ! »

Pride s'amusait avec son innocence en posant des questions à la jeune fille. Bien sûr, ce n'était pas pour la déranger, il jouait juste au petit enfant curieux qui s'inquiéter pour une inconnue avec qui il avait joué. Trouvons-nous vraiment le soleil dans le "coeur" des enfants ?  Il pouvait aussi l'aider si elle le voulait. Elle semblait aussi connaître les deux frères Elric, peut-être était-ce même à cause d'eux qu'elle s'était retrouvée toute seule dans un parc sans dormir, ou pas complètement. Qui sait ? Sans doute une raison de plus de l'aider pour Selim …


Codage by TAC



miaou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Jeu 6 Fév - 18:31

Le calme avant la tempête

With Pride


Son visage était illuminé par le soleil du matin ainsi que par un sourire. Cela faisait vraiment longtemps qu'elle ne s'était pas amusée ainsi. Oh, certes, fabriquer des automails était amusant mais ce n'était pas le même plaisir. Winry regarde l’effervescence du parc, le monde commençait doucement à affluer pour profiter de la journée. Elle aurait bien aimé jouir d'une forme qui lui permettait d'aller gambader, esprit frivole, mais non... Elle était fatiguée et entrait dans des jours pénibles...
Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était rêver en regardant ces enfants énergiques rigoler en se courant après sous les regards doux de leurs parents.

La jeune fille en avait oublié Selim qui n'avait pas bougé de ses genoux. Comme il était simple pour elle d'oublier... Mais jamais ce qu'elle voulait. Oui, elle souhaitait oublier tant de choses mais sa mémoire était claire là dessus, elle n'oublierait que ce qu'elle ne voulait pas oublier justement. Foutue mémoire qui n'en faisait qu'à sa tête ! Mais elle fut tirée de ses pensées par le garçonnet attentionné.

Elle lui sourit doucement en regardant ce qu'il lui tendait. Alléchante proposition mais elle ne pouvait accepter. De plus, la façon dont il demandait, même si c'était avec innocence, laissait présager qu'il avait pitié d'elle. La fille Rockbell était fière et ne voulait d'aide d'autrui à moins d'en demander. Elle déclina donc l'offre avec un grand sourire.

- Non merci, c'est gentil à toi mais je n'ai pas faim, dit-elle alors que son estomac hurlait le contraire.

Bah, il lui restait bien assez d'argent pour aller s'acheter un truc à grignoter. Puis elle devrait appeler Pinako, recevoir un savon de sa grand-mère et appeler les frères Elric pour leur râler dessus. Quoi que non, elle ne savait pas où ils se trouvaient... Elle haussa les épaules. Journée foireuse chantonna-t-elle dans sa tête.
Puis le gamin lui posa une autre question. Pouvait-elle lui raconter ? Quoi que le passage avec le vieux pervers... Bah... Innocence, innocence, il ne comprendrait sûrement pas.

Winry posa son menton sur le haut de la tête du garçon et regarda encore une fois le parc. Elle laissa le soleil venir réchauffer sa peau, il commençait vraiment à faire chaud, puis répondit au petit Selim.

- J'ai dormis, ce n'est pas ça le problème, c'est juste qu'un vieux monsieur est venu m'embêter, dit-elle en essayant de choisir des mots convenables. Et oui, ne t'inquiète pas pour ça, j'ai un ami qui ne fait que trop me le répéter, fit-elle remarquer.

Alphonse... Toute une histoire... A chaque fois qu'il venait à la maison, elle avait droit à des reproches quant à ses heures réduites de repos. Mais elle dormait quoi ! Certes, pas huit ou dix heures comme elle le devrait, mais elle dormait ! Et puis le travail n'attendait pas ! C'était un miracle qu'elle ait pu se libérer durant une semaine pour venir ici. Trop de travail et pas assez d'argent... Il n'y avait que Edward, même si ça lui faisait mal de dire ça, qui lui rapportait gros à chaque fois qu'il pulvérisait son automail. Alala, les belles factures bien dodues... Il faudra qu'elle pense à l'appeler pour lui suggérer, en l'implicitant bien sûr, qu'il devrait abîmer son automail, histoire qu'elle arrondisse ses fins de mois.

La jeune fille écarquille les yeux. Non mais ça n'allait pas de penser une chose pareille ?! Jamais elle n'inciterait son ami d'enfance à abîmer son chef d'oeuvre ! Il le faisait très bien tout seul ! Non mais elle était complètement barge cette fille ! Elle soupir, une mauvais habitude qu'elle prenait, puis ferma un instant les yeux.

- Pourquoi t'es gentil avec moi ? demanda la jeune femme, tu ne me connais pas... Tes parents ne t-on jamais dit de te méfier des inconnus ? continua la blonde.

Elle ne faisait là que souligner des évidences. Mais les enfants étaient si insouciants du danger, heureusement qu'elle n'eut pas été une dangereuse criminelle ou autre parce que sinon la tête du fils du Fuhrer balancerait au bout d'une corde... Et c'est là qu'elle se rappelle de la présence des gardes. Non, si elle avait été une criminelle avec son nom placardé de partout, elle n'aurait pas pu approcher le garçon...

- D'où tu connais les frères Elric ? demanda-t-elle soudainement.

Question idiote, ils étaient connus dans tout le pays... Mais la jeune femme voulait connaitre l'avis de Selim à leur sujet. Étaient-ils comme elle les connaissait ? Après, elle ne demandait que pour meubler une presque conversation entre elle et un gamin d'une dizaine d'années. Pathétique...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Ven 7 Fév - 22:37



« Le calme avant la tempête. »

Questions idiotes, réponses idiotes.- Avec Winry


Un éclair de déception traversa les yeux de Selim, elle avait décliné son offre. Certains humains pouvaient paraître fiers quelques fois, et l'homonculus était sans aucun doute le moins mieux placé pour les critiquer sur ce point précis. Lui non plus n'avait pas faim, mais il disait vrai alors que les paroles de l'humaine blonde n'étaient que mensonges pour refuser ce qu'il lui proposait. Elle aurait mieux fait d'accepter au lieu de n'en faire qu'à sa tête, ça lui aurait évité de perdre un peu d'argent inutilement. Elle n'avait qu'à tout avaler d'un seul coup, sans dire un merci, même s'ils venaient de quelqu'un d'autre, tant que c'était pour elle. Ah bien sûr, Pride se moquait pas mal de savoir si  elle accepterait ou pas, si elle voulait mourir de faim, ou bien perdre une partie de son argent, c'était son problème. Elle manquait quelque chose, même si ce n'était que de malheureux petits gâteaux. Le petit déjeuner était le repas le plus important de la journée d'après certains, tant pis pour elle.

Le petit garçon ne dit rien lorsqu'elle raconta sa mésaventure en une seule phrase. Il fut plutôt intrigué par ses propos, se demandant ce que ce « vieux monsieur » avait bien lui pu faire pour qu'elle se retrouve dans cet état. Son visage prit un air pensif tandis que ses yeux observaient les passants. Des cris d'enfants fusèrent d'un peu partout, ce n'était pas rare les jours où l'école n'avait pas lieu, lui-même ne serait pas présent dans le parc sinon. Aujourd'hui serait une journée tout à fait normale et banale, peut-être même ennuyante, Selim était certain de trouver un passe-temps, un passe-temps presque fictif néanmoins. Winry soupira, décidément cette jeune fille n'arrêtait pas de rester plonger dans ses pensées, mais le temps semblait toujours s'écouler à vive allure alors cela ne se remarquait pas tant que ça.

Pride releva sa tête lorsqu'elle finit de prononcer ses questions. Il la regarda avec incompréhension comme si elle venait de dire une pure absurdité. Il est vrai que les enfants étaient la plupart du temps insouciants, et même si cette jeune fille avait eu un comportement plutôt suspect, elle n'avait pas du tout l'air méchante. Oh non, pas qu'à son apparence, cela se sentait tout simplement. Et par déduction. Il était peu plausible que les frères Elric est une amie meurtrière par exemple … Quoiqu'ils étaient assez spéciaux en y réfléchissant plus sérieusement …
Le brun sourit gentiment, il préféra garder les biscuits dans ses mains au cas où, et regarda le visage de la blonde.

« Je ne vous connais pas, mais vous êtes une amie d'Edward Elric, non ? Je ne pense pas avoir à craindre quelque chose de votre part. » répliqua-t-il.

L'homonculus lui donnait l'impression qu'il lui accordait plus ou moins sa confiance, mais elle n'était vraiment rien à ses yeux, juste une personne comme tant d'autres. Et même si elle avait été une dangereuse psychopathe en fuite, il ne se serait pas plus inquiété que ça. Franchement les humains pouvaient être d'une faiblesse incroyable. Non, ils étaient faibles et stupides pour être exact. Et Pride n'aurait même pas eu à bouger un seul doigt de toute façon …
La demoiselle Rockbell lui posa une autre question idiote. Les noms des frères Elric n'étaient pas inconnus à la population, et sûrement pas à Central, elle n'avait vraiment pas l'air d'être éveillée, la perspicacité ne s'alliait pas avec elle. La réponse pouvait tout aussi bien être absurde, pas de question idiote sans réponse idiote comme l'on disait si bien. Selim joignit ses mains vers le haut en croisant ses doigts, son visage afficha un air enthousiasme, le sourire ne semblait pas vouloir le lâcher aujourd'hui. Si Winry voulait l'opinion du jeune garçon sur le Fullmetal Alchemist, ce n'était pas de lui qu'elle en obtiendrait une de négative, au contraire.

« Qui ne connaît pas les frères Elric ? J'ai beaucoup entendu parler d'Edward Elric ! Ce petit alchimiste qu'on nomme le Fullmetal Alchemist, vous voyez n'est-ce pas ? On raconte même qu'il s'énerve facilement sur sa taille ! Il est tellement impressionnant, fabuleux, intelligent, et si petit. J'adorais le rencontrer ! Vous avez de la chance  d'être son amie, Mademoiselle Rockbell. Moi aussi plus tard je deviendrai Alchimiste d'Etat et j'aiderai mon père ! »


Le ton de la voix de Selim montrait à quel point il admirait le Fullmetal, ses yeux étincelaient, son sourire s'était légèrement agrandi. Il avait parler avec un grand enthousiasme, ravie de donner son avis sur son idole, et il espérait que la blonde ne le contredirait pas. Le brun reprit son souffle quelques secondes et retendit sa main contenant les biscuits vers elle.

« Vous avez gagné la partie. Vous n'avez pas le droit de refuser votre trophée ! » déclara-t-il avec un petit rire malicieux.

De cette façon, peut-être qu'elle accepterait. Et si elle s'obstinait à décliner son offre, il n'insisterait plus. Il aurait bien fini par s'en débarrasser un jour ou l'autre, il avait en avait même oublier leur existence avant sa rencontre avec la jeune fille.


Codage by TAC



miaou:
 


Dernière édition par Pride le Mer 12 Fév - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Dim 9 Fév - 20:37

Le calme avant la tempête

With Pride


Ce que dit l'enfant la fit doucement sourire. Ah, l'innocence... une chose qu'elle ne possédait plus... Mais ne ressassons pas les mauvais souvenirs douloureux. Elle ferma encore une fois les yeux et soupira de contentement. Le soleil chauffait plus fort à présent et elle serait prête à parier que dans peu de temps, elle ressemblerait à une tomate mûre... Enfin, ce n'était pas important, elle se devait de prendre un peu le soleil, c'était bon pour la santé mais s'il était vrai que dans son cas elle risquait plus d'attraper le cancer de la peau. Chose futile en soit, puisque tout le monde mourait un jour ou l'autre.

Elle écouta les réponses de Selim. Il aimait Ed, vraiment, on y voyait de l'admiration dans sa voix. Ca lui faisait plaisir, au moins, elle n'aurait plus à qu'inquiéter. Il n'était pas haït de la population, au contraire, il semblait aimé de tous. Quelle ironie quand on y repensait. Ed était l'incarnation même de l'essence brutale. Il ne mâchait pas ses mots et préférait frapper au lieu de parler. Mais tous ces détails faisaient son charme...

Mais que racontait-elle là ? Elle se mit à rougir fortement en ouvrant brusquement les yeux. Non non, ce garçon n'était pas... Elle n'était pas attirée par Ed ! Elle se l'était pourtant convaincu cet été ! Elle ne l'aimait pas ! Mais alors... Discussion close ! Parlons d'autre chose !
Elle se concentra sur la réponse qu'elle allait donner à Selim tout en essayant d'oublier ces pensées qui tournaient dans sa tête...

- Je.. Non... Pas... Quoi ? Amie ? Répondent jamais... 'Sais pas où sont...

Elle bégayait et ne donnait plus que des morceaux de phrases. C'était peu dire que parler de son ami d'enfance la mettait dans tous ses états que ce soit en bien ou en mal. Enfin, si distinction bien/mal il pouvait y avoir. Elle inspira grandement et fit le vide dans sa tête.

- Après tout, si tu veux mourir sur un champ de bataille, libre à toi de faire comme tu veux.

Elle venait de parler froidement, donnant son avis sur ces Alchimistes d'Etat. Mais elle se rendit vite compte qu'elle ne parlait pas à Ed ni même à Al mais à un garçon de dix ans. A un enfant qui avait un rêve. Il ne fallait pas briser les rêves des enfants.
La jeune mécanicienne se radoucit et offre un grand sourire à Selim.

- C'est bien de vouloir aider ton père, dit-elle.

Le garçon lui tendit ensuite le biscuit et déclara qu'elle ne pouvait pas refuser un trophée. Elle rit doucement et le saisit en remerciant l'enfant. Elle le mangea, faisant ainsi sûrement plaisir à Selim. Après tout, on ne devait pas contrarier un gamin.
Soudainement, elle eut mal au ventre et grimaça. Foutus trucs de fille ! Elle posa une main sur son bas ventre et serra le poing. Hélas, cela ne changeait rien à la douleur qui allait croissante. Elle essaya de garder son sourire mais il devint vite crispé. Malheur, elle n'aurait donc pas une journée tranquille ?!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Mer 12 Fév - 22:31



« Le calme avant la tempête. »

Indiscrétion.- Avec Winry


Tandis que Pride continuait de porter son regard sur le visage de Winry Rockbell, le Soleil, astre lumineux et continuellement en feu, s'amusa à se positionner juste en face de l'homonculus qui dut se résoudre à plisser les yeux pour bien voir son interlocutrice. Dans ces moments précis, le mieux était toujours de changer de place, voir d'endroit, mais il ne bougea pas. Ce n'était pas une simple lumière qui l'obligerait à se lever après tout … Et il était très bien là où il était, pas la peine de se déranger pour si peu. Il tâcha de bien écouter les réponses de la blonde. De quoi aurait-il l'air s'il n'y prêtait même pas attention ?
La jeune fille se mit à balbutier durant toute sa, ou ses, phrase, en parlant du Fullmetal Alchemist. Selim resta perplexe quelques secondes, tout en essayant de déchiffrer les bouts de phrases de la blonde. Elle réagissait plutôt bizarrement. Peut-être qu'elle était une amie très proche des deux frères, elle pourrait éventuellement être utile si ces deux intéressés devenaient gênants dans certaines situations, une possibilité certes, mais à retenir juste au cas où.

Sa perplexité  s'accentua un peu plus à ses dernières paroles, disons-le, avec une vision plutôt négative de l'armée en général. Le brun perdit son sourire, il se contenta d'une expression neutre après que celle de la surprise fût passée. Pour qu'elle dise de telles paroles, la demoiselle Rockbell devait avoir perdu des proches lors, sans doute, d'une guerre. La Guerre d'Ishval ? Non, il serait plus juste de dire le Massacre d'Ishval. Que de souvenirs, la guerre lui semblait s'être passée hier. Le temps passait bien vite lorsqu'on était immortel, la vie d'un humain n'était qu'un simple souffle. Tout avait commencé par un coup de feu … Causé par cet imbécile d'Envy, en personne, tout avait été prévu  dans le plan de Père. Il n'y avait pas eu de problèmes, tout s'était passé à la perfection. On pourrait partir de cette supposition.
Selim fit mine de se renfrogner légèrement, son ton avait été un peu froid, ce n'était jamais très plaisant lorsqu'il arrivait soudainement dans la conversation, un peu comme une secousse, ou tout simplement le froid du vent. Elle lui fit ensuite un magnifique sourire, et il se détendit légèrement. Peu après, le fils du Führer lui tendait les biscuits. Et comme s'il ne s'était rien passé, Selim lui fit un sourire éclatant lorsqu'elle les accepta. Il fut encore plus ravie en la voyant les manger, cela devait se voir. Il avait vu juste, présentés comme ça elle avait été enfin d'accord pour les prendre.

Les yeux du petit homonculus se plissèrent un peu moins qu'au départ, désormais plus habitués à l'éclat du Soleil. La curiosité s'empara du jeune garçon, elle devait bien avoir une véritable raison pour qu'elle ait une opinion si négative de l'armée. Et pas que pour les Alchimistes d’État, elle avait parlé du champ de bataille, or elle faisait donc allusion à l'armée en général, voir plus. Simple supposition. A l'âge qu'il faisait d'apparence, Selim ne pourrait pas donner un avis distinct sur la guerre, les jeunes enfants étaient pour la plupart écartés de ce problème. Pour ceux qui perdaient un ou deux parents, l'âge devait sûrement compter pour la suite.

« Vous n'aimez pas les Alchimistes d’État, ou même les militaires, Mademoiselle Rockbell ? Je trouve que vous avez une perception plutôt négative de l'armée. Vous avez perdu des proches ou des amis ayant en rapport avec elle ? »

Selim espérait de ne pas trop paraître indiscret en lui posant une telle question, c'était plutôt personnel, elle n'était pas obligée de répondre si elle ne le voulait pas. Et s'il avait vu juste, les mauvais souvenirs de la blonde referaient sans doute surface. Le brun tourna sa tête en direction de sa mère adoptive. Ils n'allaient par tarder à partir bientôt, le temps tournaient vraiment vite quand on ne le regardait pas sans cesse. La femme du Führer ne bougeait pas de son banc, pas pour le moment dans tous les cas, elle ne supportait pas autant la chaleur que lui, et heureusement qu'il était encore relativement tôt. Quoiqu'il ne savait pas quelle heure il pouvait être … Huit heures ? Neuf heures ? Pas loin. Ce n'était pas non plus très prudent de rester dans le parc s'il était trop peuplé. Loin d'eux l'idée d'attirer l'attention. L'homonculus se retourna une nouvelle fois vers Winry. A noté qu'elle était beaucoup plus calme que lors du début de leur rencontre, même si elle semblait parfois ressentir une douleur inconnue aux yeux de l'Orgueil. Le parc pouvait être parfait aux humains pour se détendre quelques minutes. Profitez de votre courte vie, elle ne durera pas aussi longtemps que vous semblez le croire ...


Codage by TAC



miaou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Lun 17 Fév - 17:54

Le calme avant la tempête

With Pride


Elle sourit doucement à la constatation de l'enfant. il était tellement dans le vrai... Mais pouvait-elle lui raconter le funeste passé de sa famille ? Pouvait-elle lui révéler les atrocités de la guerre ? Choquer son âme si pure et innocente d'enfant ? Non, il ne fallait surtout pas briser ses rêves. Il voulait devenir Alchimiste d'Etat ? Soit, il fera bien comme il voudra, elle n'était pas là pour lui imposer ses idées macabres sur les militaires et leur part d'ombre, non...
Elle se retient de pleurer et sourit toujours à Selim, sourire figé, faux, comme le premier.

La joie du jeu et de l’insouciance étaient partis, il n'y avait maintenant que la dure réalité et le passé. Remontant lentement en sa mémoire fatiguée. Elle se retient de pleurer, sa gorge se serre, ses mains trembles. Fantômes du passé, démons d'hier, non ! Elle ne devait pas y repenser, pas encore, elle avait assez versé de larmes. Puis elle avait promis... Promis qu'elle ne pleurerait plus.

Trop tard, son sourire se brise, ses épaules de voutent, sa poitrine se gonfle brutalement et un gémissement sort de sa bouche entre-ouverte. Promesse brisée, fantômes libérés, elle était trop faible pour demeurer joyeuse et laisser derrière elle ces évènements funestes.

- Tu... tu ne sais pas ! commença-t-elle en haussant le ton. Tu ne sais pas ce qu'ils font ! Enfant innocent, tu ne sais pas ce que c'est que de perdre des gens !

Elle hoquette avant de reprendre, plus tremblante encore et rouge.

- Ils partent, un jours ils partent en te confiant la maison. Ils vont revenir, oui, parce qu'ils te l'on promis. Tu es jeune alors tu croies ce qu'ils disent, ça ne peut être que vrai ! Ils s'en vont, accompagnés par des gens en uniforme bleu. D'abord tu ne comprends pas, tu penses qu'ils ont un patient un peu loin. Mais très vite tu t'aperçois de la dure réalité.

Elle laisse le silence se faire, seulement coupé par les bruits du parc, des bruits de joie. Tâche d'ombre dans cet océan de soleil, elle était la seule personne en cet instant à verser des larmes de tristesse. Winry pose un main sur son ventre, la douleur ayant reprit de plus belle.

- Un jour, un homme vient, un jour, ta grand-mère pousse un hurlement strident et se met à pleurer, un jour, tu apprends qu'ils ne reviendront plus. Ils sont morts, ils ont brisé leur promesse, promesse intenable tant la guerre faisait rage. Saloperies de militaires ! Tous bons qu'à tuer ! Femmes, enfants, innocents ! Plus aucune distinction ! Et puis ils reviennent en héro, clamant leur victoire, mais ils ne se rendent pas compte du sang qui coule de leurs mains, ils ne se rendent pas compte des horreurs qu'ils ont fait, des familles qu'ils ont brisé.

Elle reprend son souffle, énervée, brisée. Elle serait prête à tuer, faire ce qu'elle haït le plus.
Elle se remémorait le passé avec colère, hurlant au monde sa détresse.

- Alors oui je hais les Alchimistes d'Etat, alors oui je hais les militaires, hurla-t-elle au monde, mais même s'ils demandent pardon, mais même s'ils me promettent de ne plus recommencer, qui fera revenir mes parents ? Je te le demande, qui ? Pourrais-je revoir un jour ces personnes qui m'ont mise au monde. Pourrais-je serrer à nouveau dans mes bras ces parents perdus trop tôt ? Non ! La réponse est non ! Et ce à cause de l'armée ! Et que le monde entende ma douleur, qu'il sache à quel point ces gardiens de la paix sont des fléaux ! Je hais les militaires, tels qu'ils soient !

La jeune demoiselle se laissa emporter dans ses pleurs, ne faisant même plus attention à l'enfant qu'elle tenait sur ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Mer 26 Fév - 13:29



« Le calme avant la tempête. »

Sans drame, sans larme.- Avec Winry


Le court instant de joie s'échappa aussi vite qu'il était revenu. Selim ne bougea pas et ne prononça pas un mot tout au long des paroles de Winry. Il se contenta simplement de l'écouter, de la regarder pleurer toutes les larmes de corps, de se demander s'il devait plus pencher pour la pitié, la compassion, ou le mépris face à ce spectacle, les humains étaient tellement faibles. Cette jeune fille avait perdu ses parents. Sa détresse, Pride ne pouvait pas la comprendre, il n'avait jamais connu cette situation de lui-même. Ressemblons-nous à cette fille lorsque l'on devenait orphelin ?  Elle était pitoyable. Mais ses parents étaient morts, continuer de pleurer en pensant à leur trépas ne servait strictement à rien, elle devait laisser le passé de côté. Tous les humains finissaient par mourir un jour, quelques années en avance n'étaient pas si graves. Cette jeune humaine aussi finirait par les rejoindre, son corps les rejoindrait pour nourrir la terre et ce qui la composait, dans à peine quelques années … ou mois.

Des personnes traînant dans le parc regardèrent Winry d'un air interloqué, ils ne comprenaient pas pourquoi elle pleurait autant et criait aussi fort. Elle s'était laissée emporter trop facilement, il était bien temps qu'elle finît par retrouver son calme. S'il avait parlé ne serait-ce qu'une seconde durant son long relâchement, le brun se doutait qu'elle aurait continué à s'époumoner pour un rien, et qui sait ce qu'elle ferait. Ne pas la brusquer était la meilleure des choses à faire. Ainsi se passa le long monologue de cette chère Winry Rockbell, quoique Pride portait toujours une oreille attentive à son discours, sa haine pour l'armée d'Amestris en devenait fascinante. Combien d'ennemis en comptait-elle encore ? Le nombre était bien trop large pour le citer. Eh oui. Et arriva enfin la fin de la l'explication de son grand chagrin qui semblait la ronger de l'intérieur, le petit homonculus avait presque perdu l'espoir de la voir se terminer un jour, et pourtant la blonde avait tout déblatéré vivement en trois coups.

Selim se redressa légèrement pour se tenir bien droit et ainsi s'agrandir légèrement, pour arriver à la hauteur de la jeune fille. Malgré la situation, il sourit doucement, Pride trouvait vraiment la situation totalement ridicule, mais il n'en montra rien. Il tendit son bras droit vers le haut et caressa gentiment la tête de Winry d'un air réconfortant. Oh non, il ne pourrait vraiment rien faire pour qu'elle oublie son traumatisme, et ce n'était pas son but recherché.

« Ne pleurez pas autant. Je suis certain que vos parents n'aimeraient pas vous voir dans cet état. » Il esquissa un sourire en coin, encore une de ces bêtises que racontaient les humains, les personnes mortes ne voyaient pas, elles étaient mortes. Stupidité. « La Guerre est finie, les militaires ne sont pas forcément tous comme vous les imaginez. »

L'homonculus arrêta son geste et soupira légèrement. Il était impossible de discuter de l'armée avec la fille Rockbell, la preuve, la conversation tournait toujours mal ensuite. Les humains devraient plutôt penser à s'occuper du présent ainsi que du futur, ils perdaient leur vie à ressasser les événements passés, c'était plus que pathétique. Selim ne pouvait pas quitter Winry plus tard en gardant cette mauvaise ambiance à l'esprit. Non, non, n'allez pas croire que l'homonculus s'en veuille, pas du tout, ne vous fourvoyez pas autant à son égard. L'enfant était souvent représenté par la pureté ou l'innocence, quelle tragédie de penser qu'un d'eux venait de faire pleurer la jeune Amestrienne en lui rappelant ses plus sombres souvenirs. Elle risquait de le voir d'un mauvais œil s'il continuait. Pride s'étira légèrement et se relâcha brutalement.

« Excusez-moi. Changeons de sujet, vous voulez bien ? » Il prit un air pensif quelques secondes. « Vous êtes fatiguée mais vous ne semblez pas vous porter très bien même si on l'écarte, avez-vous un soucis particulier ? Est-ce que vous habitez à Central ou bien, venez-vous d'une autre région ? »

Voila que Pride se montrait curieux … Finir la conversation en douceur n'était pas une mauvaise chose. Il regarda furtivement les yeux de Winry gonflés et rouges, les drames menaient toujours à ce genre de vision, espérons qu'elle oublierait un instant ses malheurs pour ne pas repartir dans ses délires de colère.                                                                



Codage by TAC




miaou:
 


Dernière édition par Pride le Lun 10 Mar - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Dim 2 Mar - 20:45

Le calme avant la tempête

With Pride


La jeune demoiselle sèche ses larmes. Certes, le passé ne devait pas être oublié mais il ne devait surtout pas être un poids. Elle se devait d'avancer, marcher, comme lui avait dit Ed un jour. Non, ce jour, ce moment où elle les avait perdus...
Ce que prononça l'enfant la fit doucement sourire. Douce illusion que de croire que ses parents la voyaient. Elle n'était pas croyante, et pour elle, les morts restaient morts, passés dans un autre monde. Ils ne revenaient pas à la vie, et elle avait pu le constater ce jour où ils en furent l'expérience...

Winry secoue la tête. Ses émotions s’emballaient, elle changeait d'avis si vite... La semaine qui arrivait promettait vraiment d'être une catastrophe pour elle mais surtout pour les autres si elle restait instable au niveau du caractère. Ses sautes d'humeur allaient en tuer plus d'un... Elle laissa échapper un soupir avant de reporter son attention sur Pride qui s'était redressé sur ses genoux.

- Petit curieux, rit-elle. Il est des choses qu'il ne faut pas demander aux dames.

Elle n'allait tout de même pas lui dire qu'elle allait avoir ses règles ! De toute façon il ne comprendrait pas, vraiment pas. Et puis elle lui avait déjà dit pourquoi elle était fatiguée. ah les enfants et leur mémoire plus que sélective... Et dire qu'avant, elle aussi était comme ça... Innocente.
La mécanicienne réarrangea ses cheveux qui prenaient trop de liberté avant de répondre calmement, elle était vraiment bipolaire en ce moment, à la seconde question de l'enfant.

- J'habite à Resembool, tu sais, la ville où Edward est né, se senti-t-elle obligée de préciser, sinon le gamin n'allait sûrement pas faire le rapprochement.

Parfois, les enfants connaissaient des endroits mais n'arrivaient pas à mettre un nom dessus sauf lorsqu'on leur disait qui de célèbre était né là bas. Encore un soupir, décidément, c'était une chose qu'elle aimait beaucoup faire en ce moment, puis elle posa ses mains sur ses cuisses.

Soudainement, tous ses problèmes lui revinrent un coup. Ah, comment allait-elle rentrer chez Pinako ? A pied ? Pas vraiment conseillé... Ou alors, elle avait intérêt à trouver Ed, s'il était dans la ville et elle l'espérait vraiment. Ou bien elle devrait... Rho, trop de responsabilités pour une gamine de quinze ans à peine ! Elle devrait être avec des amies, en train de rire sur la prochaine conquête de l'une d'entre elle, pas là à discuter avec un gamin trop curieux tout en râlant.

- Satanée soirée trop arrosée, tu m'as vampirisée mes dernières économies !

Voilà qu'elle pensait encore à voix haute. Heureusement qu'elle n'avait pas prononcé l'injure à laquelle elle pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   Lun 10 Mar - 10:50



« Le calme avant la tempête. »

Ce n'est qu'un au revoir.- Avec Winry


Alors comme ça, elle venait de Resembool. Forcément, une amie d'enfance des frères Elric, il ne fallait pas être très futé pour le deviner, même un lapin aveugle le devinerait. Une information importante à retenir, la demoiselle Rockbell pourrait finir par devenir utile pour l'avancement de leur plan malgré elle, les humains se montraient beaucoup moins gênants lorsque la vie d'un de leurs proches était menacée, le Fullmetal ne devait sûrement pas être une exception. Resembool, Resembool … Oh, mais c'était dans l'Est ça ! Il lui semblait bien avoir déjà entendu ce nom ... L'homonculus savait où la trouver désormais, il aurait de toute façon chercher où elle vivait même si elle ne lui avait pas dit précisément, la blonde lui facilitait la tâche et il n'allait pas s'en plaindre, héhé.

Le brun coula un regard vers sa mère adoptive qui se levait, signe que l'heure était de partir. Ils ne comptaient pas rester toute une journée dans un parc tout de même. Ce serait d'un ennui … Selim revint poser ses pieds sur terre sans attendre et sourit une nouvelle fois à l'intention de Winry Rockbell, cette rencontre pourrait s'avérer être très utile plus tard, qui sait, il fallait s'acquérir de plus de pions possibles pour gagner une partie. Elle en devenait un. C'est vrai, on ne se méfiait jamais des enfants avec un tel visage innocent. La jeune fille ne se pouvait pas se douter une seule seconde de qui elle avait vraiment en face. Si l'envie lui en prenait, il pourrait la tuer en quelques millisecondes. Mais ce serait déraisonnable, maintenant, et vraiment stupide, même Envy ne tenterait pas dans un tel lieu en plein jour. Et il ne fallait pas oublier qu'elle pourrait leur être utile, il avait de bonnes raisons pour ne pas vouloir l’occire, pour le moment. Qui pourrait deviner les pensées de cet être lorsqu'on voyait ce visage enfantin ? Personne, c'était tout simplement impossible.

« Je dois m'en aller. C'était un plaisir de vous rencontrer, Mademoiselle Rockbell, et j'espère que vous irez mieux la prochaine fois. »

A ces mots d'au revoir, Selim courut en direction de la femme du Führer qui l'attendait patiemment en compagnie des deux hommes qui les accompagnaient. Ils partaient enfin ! La dame Bradley regarda curieusement la personne que venait de quitter le brun et ne put s'empêcher de lui demander qui elle pouvait bien être. Il déclara joyeusement qu'elle se nommait Winry Rockbell et que c'était une amie d'enfance du petit alchimiste, Edward Elric. Pride se mit à avancer en direction de la sortie avant que sa mère adoptive ait la mauvaise idée de vouloir faire connaissance avec la blonde, il l'avait suffisamment vu pour aujourd'hui, et loin de lui l'envie de cramer plus longtemps au Soleil. Ils ne feraient que la déranger de toute manière.

Selim quitta gaiement le parc comme s'il venait de passer un moment incroyable. Aujourd'hui, il risquait de rester chez lui ou bien partir quelque part, il s'en fichait pas mal au final. Son ombre continuait de surveiller Sloth pendant ce temps, il faisait bien gentiment sa tâche toujours en râlant autant, Pride était certain qu'il finirait par oublier – encore – ce qu'il avait faire s'il ne gardait pas tout le temps un œil sur lui. Encore un peu de patience, il avait pratiquement fini.

Le regard du petit homonculus se posa sur les passants. Les oiseaux chantaient dans les arbres, les chats exploraient la ville de Central ou se prélassaient au Soleil, certains aboiements brisés le silence du matin, pas tellement silencieux. Les habitants s'arrêtaient pour discuter et échangeaient des ragots sans importance. Certains se promenaient, tout comme lui. D'autres partaient rapidement au travail. Une journée comme une autre, il n'y avait rien de différent aux précédentes. Tout était bien trop tranquille à Amestris après ce fameux massacre, qui n'avait pas épargné les parents de sa dernière rencontre et de nombreuses autres personnes. Le calme avant la tempête, pour sûr.                                                          



Codage by TAC



Fin du Rp.~



miaou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le calme avant la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le calme avant la tempête. [Solan & Luka]
» Le calme avant la tempête
» Le calme avant la tempête ?
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG : The Awakening  :: Partie RPG : Amestris :: Lieux Verts-