lienlien
RPgiste du mois
|- Winry Rockbell - La RPgiste du mois n'est autre que Winry ! Grâce à la rapidité dont elle fait preuve pour répondre, elle a été élue par nos membres ! En plus, elle en a beaucoup; Un titre amplement mérité !

CBiste du mois
|- Winry Rockbell - Et voici notre CBiste du mois; Winry Rockbell encore ! La tavernière qui vous accueille à bras ouverts sur la CB ! J'espère qu'elle fait pas trop de bêtises là-bas...

Floodeur du mois
|- Winry Rockbell - La floodeuse du mois est encore Winry ! Pour avoir animé la section, elle reçoit ce titre. Elle a participé à divers sujets, à tel point que je ne m'y retrouve même plus !

Duo/Couple du mois
|- Winry & Pride - Le duo du mois! Ou plutôt devrais-je dire Sherlock et Watson ? On les voit souvent sur la CB tous les deux !

Membre du mois
|- Winry Rockbell - Le score ne fut pas serré; Winry est aussi notre membre du mois ! Pour sa bonne activité sur le forum, vous l'avez élue.D'autant plus qu'elle fournit toujours une aide précieuse au forum !
Voilà pour les résultats de février ! On fête l'année du cheval dans la joie et la bonne humeur ! Merci aussi à Kodah' pour les suggestions qu'il nous donne pour essayer d'améliorer le forum ! Ce sont des résultats auxquels on s'attendait bien hein ?

FullMetal Alchemist RPG : The Awakening

Un forum RPG du célèbre manga d'Hiromu Arakawa, basé sur le deuxième anime et sur le manga. Rejoignez-nous et confrontez-vous aux dangers que recèle Amestris !
 
AccueilFAQRechercherMembresPortailGroupesS'enregistrerConnexion
NOUVEAU FORUM EN CONSTRUCTION VEUILLEZ SUIVRE L'AFFAIRE DE PRES ! DANS LA SECTION ADEQUAT

Partagez | .
 

 Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc   Jeu 6 Fév - 22:48



Investigation sur le Flame Alchemist ▬ Jean Havoc

Une voix sonore vint briser le silence qui régnait jusqu'alors dans une grande salle souterraine, accessible par les égouts de Central City. Elle provenait, par ce qui semblait être, d'un homme blond d'âge mûr, son visage ne reflétait pas d'émotion particulière, voir même aucune, il semblait dénué de tous les sentiments qui caractérisaient si bien les humains. Mais était-il seulement humain ? Son apparence incitait à le croire, mais l'habit ne faisait pas toujours le moine malheureusement. C'était lui qui avait donné naissance aux homonculus, lui qui avait planifié tout son sombre dessein qui prendrait fin lors du Jour Promis. Il se tenait assis bien droit au milieu de ce silence mystérieux. Pride avait toujours été très fidèle envers son Père, il ne s'embêtait pas trop à réfléchir si ses actes étaient biens ou mal, cette notion ne lui avait jamais effleuré l'esprit pour être exact. Ce fut pourquoi lorsque Greed  se rebella contre leur géniteur, il ne put le comprendre, car pour lui s'opposer à son Père était tout bonnement paradoxal. Cependant, ne parlons pas de ce traître plus longtemps, peu d'intérêts lui étaient accordés. Cette voix finit par articuler des mots, ou précisément des ordres, en s'adressant à une personne qui n'avait même pas l'air d'être présente.

« Pride. Va vérifier que Mustang se tient toujours tranquille. »

S'il avait été surpris par une quelconque personne, on l'aurait sans doute pris pour un fou, ou un atteint de schizophrénie. Mais presque aussitôt, une voix différente de la sienne lui répondit. Il n'y avait pourtant pas une seule trace d'humanité dans les environs. La réponse fut très simple, claire et nette, l'autre répondit sans une hésitation, un seul mot pour confirmait qu'il s'en occupait. Des ombres, qui surplombaient les couloirs rejoignant la grande salle, se déplacèrent étrangement, pour repartir vers l'arrière, comme si la voix provenait d'elles-mêmes et qu'elles s'exécutaient. L'homonculus de l'Orgueil n'avait pas besoin de déplacer son corps à l'apparence d'un enfant humain pour écouter les ordres de Père, ses ombres lui étaient toujours très pratique pour ce cas de figures par exemple.

Roy Mustang était un Alchimiste très intéressant pour les homonculus en tant qu'éventuel Sacrifice pour le Jour Promis, il ne fallait surtout pas le perdre de vue, et surveiller constamment ses actes. Cet homme pouvait s'avérer dangereux, même pour les homonculus. Il avait brûlé à mort Lust, la « petite sœur » de Pride. Quelle idiote celle-là aussi, elle n'était vraiment pas à la hauteur … C'en fut décevant de sa part. Le Flame Alchemist se montrait de plus en plus fouineur ces temps-ci, et le mieux serait de vérifier qu'il se tenait toujours à carreaux. On ne savait jamais jusqu'à où il pourrait aller … Père était prudent, il ne voulait sûrement pas qu'un grain de poussière réduise son projet – ou une partie – à néant.

Selim se leva de bonne heure ce matin une fois encore. Aujourd'hui il ne partirait pas dans le parc avec sa mère comme la dernière fois. Et il ne jouerait pas non plus à cache-cache avec une inconnue. Ce fut son père qu'il accompagna en cette matinée, ils se dirigèrent vers les bâtiments de l'Armée. Il ne prit même pas la peine d'observer l'aurore. Le QG était toujours aussi grand vu d'en face comme de loin … On trouvait des militaires éparpillaient un peu partout, des documents administratifs dans les bureaux des gradés, et d'autres types de paperasses. Roy Mustang fut affecté à Central depuis peu de temps déjà, c'était beaucoup plus facile de le garder à l’œil à Central qu'à l'Est.
Le petit homonculus avait insisté pour parcourir seul les couloirs du bâtiment de l'Armée, il ne se perdrait pas, et avait promis de ne pas trop s'éloigner. Autant dire que s'il n'avait pas eu l'aide de Wrath, il n'y serait peut-être pas y arriver sur le coup. Son regard se promena un peu au hasard, il souriait joyeusement en jouant à l'enfant fasciné. S'il pouvait au moins tomber sur un des subordonnés du Colonel ce serait vraiment parfait …

Ses pensées furent entendues et accomplies. Au bout de quelques minutes, ou mêmes heures, alors qu'il avançait d'un pas léger dans le couloir du bâtiment, ses yeux se posèrent sur un certain militaire blond. Oh ? Mais n'était-ce pas ce sous-lieutenant naïf qui avait été complètement embobiné par la Lance Ultime ? Dommage qu'il ne lui donna aucune information importante, au passage. Il se racontait qu'il fut blessé lors d'une mission – un petit souvenir de Lust, pourquoi pas – et qu'il venait à peine de sortir de  l'hôpital. Selim se précipita dans sa direction, tout en ignorant ce qu'il faisait, et s'arrêta tout net en face de lui.

▬ « Bonjour ! Vous êtes le sous-lieutenant Havoc ? » demanda-t-il d'un air curieux, la bouche légèrement entrouverte.

Le brun regardait le militaire avec un profond respect et une certaine admiration, il souriait toujours.  Pride pourrait tirer quelques petites informations de lui, on se méfiait rarement d'un enfant en général, de toute manière il ne le laisserait pas tranquille sans. Son regard brillait car Selim dévisageait un militaire un peu comme il souhaitait le devenir plus tard.

▬ « Je m'appelle Selim Bradley, se présenta-t-il poliment. Vous êtes l'un des subordonnés du Colonel Mustang, le Flame Alchemist, n'est-ce pas ? »

Il jetait de nombreux regards intrigués à l'intéressé, Selim donnait l'impression d'avoir encore des dizaines de questions à lui poser. Sa voix n'était pas très forte, du moins pas assez pour attirer l'oreille des petits curieux. Si ce sous-lieutenant était si naïf qu'il l'avait démontré auparavant, Pride n'aurait pas trop de problèmes  pour avoir des réponses satisfaisantes … Interrogé le Colonel directement aurait été une très mauvaise idée, une initiative stupide et inutile. Il obtiendrait largement plus d'une autre personne, comme le sous-lieutenant Jean Havoc par exemple …


© By Halloween sur Never-Utopia




miaou:
 


Dernière édition par Pride le Mar 10 Juin - 13:17, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc   Ven 7 Fév - 0:18

Q.G de Central City – 8H00 AM.



La vie reprit son cours normal pour tout le monde, sans exception. Le sous-lieutenant Jean Havoc marchait tranquillement dans les couloirs vêtu de son uniforme bleu roi et se dirigeait vers le bureau de son colonel pour faire son retour après deux semaines d’absence. Et oui, il avait eu le droit à un petit séjour à l’hôpital à cause d’une certaine femme. Non pas que cette dernière l’avait plaqué de manière brutale, enfin quoi que dans un sens… Mais en réalité, la vérité était toute autre. La jolie demoiselle du nom de Solaris, qui s’était avérée être une Homonculus, une sorte de créature pourvue de pouvoir qui avait pour but de faire régner le chaos là où elle passait. Solaris… Décidément, il n’arrivait toujours pas à y croire. Il revoyait sans cesse cette scène où il était avec le colonel Roy Mustang dans les sous-sols du troisième laboratoire à la poursuite de Barry le boucher, ou tout du moins son âme dans une armure à la poursuite de son corps.  Ils venaient à peine de rentrer dans une salle qu’une personne les accueillit avec un sourire presque sadique sur les lèvres. Cette personne était la petite amie de Jean… Et malgré tout, il dut se battre contre cette femme qu’il pensait connaitre un peu, mais pas du tout en fait. Alors qu’elle avait réussi à déchirer à l’aide de ses longues griffes, les gants du Flame Alchemist, les deux soldats arrivèrent temps bien que mal à la carboniser sur place avec l’aide d’un briquet et de l’alchimie de Mustang. Cependant, elle n’était pas morte pour autant. Les homonculus avait des pouvoirs de régénération et ce qui causa la blessure qu’Havoc reçu à l’abdomen. Il cherchait le corps de la femme dans les décombres et soudainement, sans cri égard, il sentit quelque chose lui transpercer le ventre.  Le reste de l’histoire avait dû être racontée par le colonel en personne à l’hôpital… Avec une telle blessure, le Sous-lieutenant n’avait pu garder conscience très longtemps.

Enfin Solaris ou plutôt Lust était morte et son corps n’était plus que poussière. Heureusement que tout le monde allait bien, sauf ce cher Barry qui avait été tranché par la demoiselle après qu’elle s’était occupée des deux hommes. D’après les médecins, Havoc avait eu de la chance de ne pas s’être retrouvé paraplégique… Un peu plus en bas et il perdait l’usage de ses jambes. Le blond avait le droit à deux semaines de repos à l’hôpital pour récupérer entièrement et aujourd’hui, il était de retour dans la Team, plus déterminé que jamais à soutenir son supérieur dans sa folle montée vers le sommet. Alors qu’il marchait toujours tranquillement, d’un pas assez lent, ayant toujours mal à ses blessures, il regarda les autres militaires le regarder d’un air intrigué.  Quoi ? Pas le droit de marcher pépère dans le Q.G où quoi ? Puis un enfant se mit devant lui et l’arrêta avec de grands yeux, plein d’étoiles et un très grand sourire. Un marmot dans le Q.G ? Qu’est-ce qu’il fichait là lui… Et surtout pourquoi il le regardait comme cela ? Peut-être que… Non, ce n’était pas possible ?! Jean serait-il devenu un héros ? Youhouuu. Le petit môme devant lui allait demander un autographe à l’homme le plus courageux de tout Amestris ?! Instinctivement, Jean fouilla dans ses poches en souriant et sortis un stylo. Alors qu’il allait demander au jeune garçon si il avait de quoi écrire, ce dernier lui demanda si le blond était bien le sous-lieutenant. C’est en redressant le torse fièrement et se pointant du pouce droit qu’il répondit, aussi fier qu’un Paon. << Ouep tu as bien devant toi celui que tu cherches, petit ! >> Oh oui ! Pour une fois que ce n’était pas le Taïsa le héros. Oh regardez-moi ça ! Tout le monde avait les yeux braqués sur eux ! Si ce n’était pas merveilleux… Intérieurement Jean pleurait de bonheur. Pour la première fois de sa vie, il avait le premier rôle ! Bwahaha.  Sa côte de popularité allait monter en flèche avec ça ! A lui les femmes. Le Colonel avait un nouveau rival digne de ce nom.

Puis vint le moment où l’enfant se présenta. Selim… Quel prénom si mignon ! Il s’apprêtait de nouveau à lui demander du papier pour l’autographe quand le jeune garçon reprit la parole en lui demandant si Jean était bien le subordonné du Héro d’Ishbal… Ah douce lumière du projecteur de la gloire… Pourquoi t’éteins-tu ?  Encore une fois… On n’en voulait que pour le briquet sur patte. Mais bordel ! N’avait-il pas droit à un moment de gloire lui aussi ?! Monde que tu es cruel avec notre blondinet… << Ouais… Je suis bien le larbin du colonel…. Si tu le cherche il doit être… >> Puis sans cri égard, Jean s’arrêta de parler et regarda de nouveau les autres autours d’eux. Ce n’était pas le sous-lieutenant qu’ils regardaient… Mais le gamin. Enfin le moment où la lueur de compréhension du clopeur arriva au cerveau… Plaçant un très long silence entre les deux interlocuteurs. << Selim…. Br… Bradley ?! >> Le choc total. Le cerveau même de notre pauvre homme explosa tel un volcan en irruption. Ce gamin était le fils du Führer ?! Pas possible… C’était forcément une blague non ? Les mots qui suivirent la révélation de l’identité du petit être en face du blondin fut comme « Intraduisible ». Que foutait le petit Bradley dans le Q.G ? Ah bah après mure réflexion, Jean trouva la réponse. Puisqu’il ne cherchait pas le fumeur, il voulait savoir des choses sur son supérieur. Comme la plupart des femmes auxquelles le militaire avait l’habitude de voir partir après l’ouragan Mustang. Décidément, il n’en avait que pour lui. Ahem, revenons à nos moutons. Jean se trouvait en présence du fils du généralissime. Bien qu’intérieurement il s’en fût remis de cette vérité, l’extérieur semblait encore comme… Figé sur une expression proche entre la surprise et le l’idiot du village qui venait d’avoir une lueur d’intelligence. Bref ce n’était pas très beau à voir.  D’une voix assez aiguë qui pourrait faire fuir n’importe quelle Lady bien roulée, il s’adressa de nouveau à l’enfant en le regardant avec de grands yeux choqués. << Ouiiiii ? C’est pour quoi ? >>. Franchement, le pauvre subordonné de Roy Mustang avait de quoi attraper une crise cardiaque tous les jours avec les dernières révélations de ces dernières semaines. Allait-il survivre ? Telle était la question.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc   Sam 8 Fév - 17:44



Investigation sur le Flame Alchemist ▬ Jean Havoc

Le grand et fier Jean Havoc sembla totalement brisé après que Pride lui eut posé sa deuxième question. C'était qu'il fut persuadé qu'on le cherchait lui au départ, et non son supérieur d'après sa réaction. Le brun le regarda d'un air interloqué, comme s'il ne comprenait pas son comportement inattendu. Il commença une indication sur la position du Colonel Mustang avant de se stopper net dans son élan. Hm ? Qu'est-ce qu'il pouvait bien lui arriver encore ? Décidément ce sous-lieutenant était bien spécial … Ou même amusant à regarder, à se mettre dans tous ses états. Le silence se fit de plus en plus pesant. On le regardait étrangement près d'eux, mais Selim n'y prêta pas grande attention, il commençait un peu à avoir l'habitude depuis le temps qu'il s'était déclaré le fils du généralissime et bien d'autres. Peut-être avait-il parlé un peu trop fort finalement, il ne voulait pas trop attirer l'attention sur lui. Et ça pour être raté, c'était raté. Le visage du sous-lieutenant changeait et prenait une forme vraiment suspecte … Il se mit à bredouiller son nom. Avait-il un si grand temps de réaction ? … Si vous cherchez un crétin, il y en avait un juste ici, vous êtes pleinement servi. Avec son air choqué et sa toute petite pointe d'intelligence, franchement ça valait bien un joli spectacle. Selim ne put s'empêcher de se demander si son interlocuteur avait les idées claires dans sa tête, ou bien s'il semblait si stupide que sa fascinante – nouvelle ? –  expression voulait le laisser croire … Oh et écoutez donc cette voix aiguë ! L'homonculus avait toutes les raisons nécessaires pour se moquer ouvertement du sous-lieutenant. Et pourtant il ne le fit pas, ne surtout pas perdre de vue son principal objectif à cause de simples futilités … Il le dévisagea longuement, laissant place au doux silence brisé par quelques murmures, et esquissa un simple sourire à l'intention du blond.

« Oui, c'est ça. Mais non, je ne veux pas aller voir le Colonel Mustang ... » Il fit une petite pause puis s'expliqua : « Je pense que le Colonel pourrait être trop prétentieux et ne dire qu'à moitié la vérité sur lui. »

Mais quel crétin, il savait déjà très bien où devait se trouver le Flame Alchemist, il ne l'aurait sûrement pas abordé s'il avait voulu le voir directement, ç'aurait été une pure et simple perte de temps. Selim ne montra néanmoins pas son exaspération, et continua dans sa lancée joyeusement. Il ne comptait sûrement pas lui poser des questions trop directes, il ne fallait pas y aller trop vite, et ensuite il l'aurait vite dans sa poche … Havoc ne remarquerait même pas ce qu'il lui dirait exactement, et le véritable sens de ses questions. Que la naïveté ou le manque de prudence savait être pratique dans ces bons moments. Selim regarda le sous-lieutenant avec de grands yeux brillants de curiosité.

« J'ai beaucoup entendu parler de vous, vous savez. Il paraît que vous sortez tout juste de l'hôpital. C'est vrai ? Vous deviez faire une mission vraiment très dangereuse ! Qu'est-ce qu'il a bien pu se passer, huh ? »

Vue comme ça, la conversation sonnait étrange en comparaison avec les précédentes questions. Elle ne concernait pas tant que ça le Colonel de Flamme dans sa formulation, simple curiosité à ce qu'il paraîtrait. Mais selon sa réponse, Pride pouvait en tirer quelques petites choses. On ne sait jamais jusqu'à où il pourrait en parler. A moins que le sous-lieutenant préférait rester à tout jamais estomaqué sans comprendre ses mots en gardant son air d'idiot … Il feignait de s'intéresser à lui, autant commencer gentiment avec quelque  chose qui n'avait aucune importance à ses yeux, il connaissait déjà toute l'histoire. Autour d'eux, les personnes repartirent à leur occupation comme s'ils venaient de réaliser qu'ils avaient encore du travail devant eux, qu'ils se mêlent donc de leurs propres affaires au lieu de s'intéresser à celles des autres. Oh oui, il avait encore pas mal de questions à poser au militaire blond avant d'arriver à un sujet qu'il lui apporterait plus d'informations.


© By Halloween sur Never-Utopia




miaou:
 


Dernière édition par Pride le Mar 10 Juin - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc   Dim 16 Fév - 23:01

Un truc de dingue venait de se passer devant les yeux du sous-lieutenant Jean Havoc. Le petit garçon en face lui n’était autre que le fils du généralissime King Bradley en personne ! Son cerveau eu du mal à assimiler l’information … Cela lui prit environ plus d’une minute avant que le volcan explose comme on dit. Finalement déçu de ne pas être une super célébrité comme son chef, Jean devait se faire une raison… Les autographes n’étaient pas pour tout de suite. Décidément la vie était très mal faite. Il n’aurait peut-être plus l’occasion de voir la lumière de ce fichu projecteur de la gloire s’allumer pour lui. Tant pis.

Pour le moment il y avait plus important qu’il l’attendait. Selim Bradley. Le garçon qui devait avoir huit ans à vu de nez, était toujours devant lui et semblait s’intéressait à son colonel. Bwarf… Si ce n’était pas les femmes c’était les gosses qui s’y mettaient … La côte de popularité de son chef avait atteint un stade que personne n’aurait imaginé. Etant toujours un peu nerveux d’avoir quelqu’un comme le fils du grand patron de l’armée en face de son joli minois de sous-lieutenant, Havoc hocha simplement la tête aux paroles de l’enfant avant de finalement sortir une cigarette de son paquet qui se trouvait dans la poche intérieur de sa veste bleu roi et de prendre ensuite son zippo pour l’allumer, une fois le bout de papier qui enroulait le tabac aux bords des lèvres.  << Mustang- Taïsa prétentieux ?  >> Il avait du mal à imaginer le ténébreux faire son timide… Bien au contraire. Il serait le premier à se vanter de ses exploits devant un bon public… Au grand désarroi de sa team qui ne pourrait pas l’arrêter. Mais bon, vu que le Bradley miniature ne voulait pas déranger son excellence, il devait répondre à la place de ce dernier.  << Ben… Dans ce cas je vais faire de mon mieux pour tenter de te renseigner mon ptit gars ! >>

Puis un moment d’espoir arriva enfin. Selim avait entendu parler du subordonné du Flame Alchemist qui avait fini à l’hôpital après sa rupture douloureuse avec son ex petite amie Solaris. Enfin le mot rupture n’était peut-être pas le terme approprié… Il aurait bien pu mourir dans ce foutu sous-sol ou bien être handicapé à vie.  La chance lui avait sourit, mais cela l’avait quand même profondément marqué. << Ah ? T’as entendu parler de moi ! Héhéhé et oui j’ai bien faillis y rester dans cette mission. Tu sais parfois les grandes personnes font des choses assez périlleuse pour protéger les petits enfants comme toi. Nous les soldats, on est pas comme les Alchimistes d’Etat, mais on a de quoi faire parler de nous aussi. Bon Ok, on a pas de super pouvoir comme devenir une allumette sur patte ou bien transformer nos bras en lames, mais au fond… >> Il se stoppa quelques seconde pour tirer une latte de sa clope et recracher sa fumer de sa bouche, venant placer sa main sur son torse, prenant une allure fier << Notre cœur est notre super pouvoir ! >> Suite à cela il eu un grand silence de la part du sous-lieutenant qui venait de se donner grossièrement en spectacle devant une assemblait de personne amasser autour d’eux qui regardait le jeune enfant sans faire attention au blond. Encore un moment de solitude pour ce pauvre Havoc. Décidément ce n’était pas son jour aujourd’hui.

Plissant les yeux, il fit de grands gestes pour faire évacuer le monde qui était en admiration sur le mini-Bradley… Même les secrétaires étaient venues le voir, affichant des air gaga, disant que le petit Selim était mignon et qu’il ressemblait à son paternel. << Oh c’est pas bientôt fini là ?! Allait donc bosser un peu mesdames… Je suis en interview ! >> La scène qui suivit fut coupée de l’histoire, mais on retrouva notre héro clopeur de nouveau en face du petit garçon. Cependant il y avait quelque chose de changé… Sa coupe de cheveux ? Non… Ah cela était peut-être les marques de mains rouge sur ses deux joues non ? Apparemment il venait de se frotter à des furies qui ne se laissaient pas faire… Jean essaya de faire comme si de rien n’était et continua son récit. << Et bien pour faire simple on a … >> Attendez… Il ne pouvait quand même pas dire à un enfant de huit ans qu’ils avaient tués un Homonculus, qu’un corps avait tenté de tuer son âme enfermé dans une armure, qu’une femme dont la poitrine avait réussi à envouté le  sous-lieutenant avait presque réussit à découper tout le monde avec ses longues griffes et qu’au final le Mustang l’avait flambée sur place comme une banane au chocolat à un feu de camps… Fallait trouver quelque chose d’autre… De moins horrible à raconter.  << Et bien… On a poursuivi un méchant qui était en réalité un gentil dans le fond qui poursuivait … Euh son … Chien et puis une méchante madame a tenter de … Couper des trucs et puis au final … Bah la madame est partie… Et puis Ba… Euh le méchant-gentil est partis en vacances et on est tous rentré … >> Ouais ça en jette cette version pour un marmot. Pourvu qu’il gobe ça sans rien dire… Si la honte était une personne, elle s’appellerait certainement Jean Havoc. Pitoyable, mais il l’assumait parfaitement !  Il lança un clin d’œil au gamin, fumant toujours sa clope << Alors tu veux savoir autre chose ? Comment cela se fait que tu sois ici tout seul d’ailleurs …. Tu ne devrais pas être à l’école ou bien avec ta maman ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 152
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 18
Localisation : Retourne-toi, je suis peut-être juste derrière toi ...

Fiche De Personnage
Points XP: 50 Points
Niveau: 02

MessageSujet: Re: Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc   Mar 25 Fév - 22:55



Investigation sur le Flame Alchemist ▬ Jean Havoc

Le  sous-lieutenant répondait par des hochements de tête répétitifs, il semblait toujours aussi estomaqué, mais moins. Ce cher Havoc n'avait pas  l'air très bien à l'aise en la gentille compagnie du fils du Généralissime, malgré qu'il ait juste l'apparence d'un enfant, mais que voulez-vous, son père faisait toujours aussi forte impression. Peut-être avait-il peur de sortir un mot ou une phrase déplacée ou bien de contrarier le brun ? C'était plausible, et rien de bien étonnant. Les soldats étaient toujours de fidèles petits toutous, autant que les Alchimistes d’État, face à leur grand  supérieur. Selim afficha un sourire de satisfaction lorsqu'il lui assura qu'il allait répondre à ces questions, c'était mieux que de le voir partir en déprimant. Du moins pour le moment … A part lui donner quelques éventuelles informations – même si Pride ne croyait pas à l'espoir qu'il lui en donne de très intéressantes – il restait inutile, et garder le pouvoir d'en savoir trop s'il mettait ses pattes là où il ne fallait pas les laisser traîner. Elles en sortiraient comme s'il les avait enfoncé dans la boue : méconnaissable. Survivre d'une telle blessure faite par Lust, c'était déjà quelque chose. Trop de chances en sa possession ? Mouais, la chance était tout sauf éternelle.

Pour ce qui est de la suite … L'homonculus se retint de justesse d'exploser de rire. Des super-héros ? Leur cœur était leur pouvoir ? Oh oui, ce Jean Havoc était un grand comique … Il racontait vraiment n'importe quoi, le cœur d'un humain n'avait pas le pouvoir de sauver, ils les rendaient juste encore plus faibles, il suffisait qu'il s'arrêtât de battre pour leur arracher leur âme de leur corps et ne devenir qu'un cadavre ambulant de plus. A peine savait il les faire vivre. Alors un super pouvoir ? Sérieusement ? Il savait ce qu'il disait au moins ? A voir. Il ne semblait pas non plus très fute-fute.

Seul un silence plombant répondit au sous-lieutenant. Selim finit par regarder autour de lui et s'aperçut qu'un groupe de personnes le regardait toujours. Tss, toujours à s'occuper des affaires des autres, comme d'habitude, dire qu'il pensait un instant plutôt qu'ils s'étaient décidés à partir, cela n'avait été qu'une infime partie. Ils ne prêtaient même pas d'attention au blond, un moment de ridicule échappé. Le brun reporta ses yeux en direction de l'intéressé qui commença s'agiter pour disperser la foule, espérons juste qu'il n'en serait pas vain. L'estime de Pride pour Jean était bien plus que mauvaise, elle dépassait les profondeurs de la Terre, il avait une bien belle image de lui désormais, et si représentative de l'être humain.  Ah la la …
La scène suivante se passa plutôt rapidement. Plusieurs secrétaires l'observaient avec des yeux en extases face à lui et la remarque de Havoc ne leur plut pas du tout.  Eh oui, ce pauvre homme en perdit des plumes. Ses joues marquées en témoignées grandement. Selim se tourna vers les jeunes femmes en souriant doucement.

« Ne lui en voulez pas trop, il ne le pensait pas à mal. » déclara-t-il de son air innocent.

Elles lui rendirent son sourire chaleureusement à son intention puis firent volte-face en murmurants d'un air indigné, sans oublier de souligner l'acte irrespectueux du sous-lieutenant Havoc à leur égard et ainsi de suite. Voila quelque chose de fait ! Selim regarda le blond comme s'il allait avaler chacun de ses mots sortant de sa bouche, feignant d'être intéressé par le récit. Dès qu'il eut son hésitation, Pride devina tout de suite qu'il ne comptait pas lui raconter la vérité, ou à moitié. L'histoire du militaire fut assez … spéciale. Une histoire typique qui convenait parfaitement aux enfants. On parlait de « méchants » et de « gentils » sans ce soucier du nom des personnages. Et quels beaux euphémismes et comparaisons nous faisait-il. Il devrait être écrivain. … Ou pas. Mais Selim réagissait comme s'il découvrait une fantastique aventure et resta bouche bée à la fin du très court récit.

Et alors vint une question qui fâchait. Le petit homonculus y répondit sans tarder juste après avoir laisser exprimer ouvertement son admiration.

« Incroyable ! C'est vraiment impressionnant ! J'espère vivre de telles situation moi aussi un jour. » Il fit une courte pause, encore tout sourire. « Non, aujourd'hui j'ai accompagné mon père. Ma Mère se trouve chez nous. »

Il fallait désormais lui poser une autre question, et différente de la précédente. Pride n'avait plus aucune de raison de trop s'attarder sur ce sujet, il était venu pour obtenir des info's sur le Flame Alchemist, pas pour écouter les mésaventures d'un simple sous-lieutenant ayant beaucoup de chances. Voyons voir … Ses questions ne devaient pas sortir du fruit du hasard, et elles ne devaient pas paraître dépassées. Il s'élança tout naturellement.

« Que pensez-vous précisément de votre supérieur, le Colonel Mustang ? … Ah ne vous en faîtes pas je ne compte pas le répéter à quiconque. »

Moui, avoir son avis sur le Colonel l'aiderait peut-être à choisir plus prudemment ses questions. On ne savait jamais. La conversation approchait peu à peu du sujet principal qui occupait l'esprit de l'homonculus. Pas trop tôt, il était juste venu pour en arriver là.


© By Halloween sur Never-Utopia




miaou:
 


Dernière édition par Pride le Mar 10 Juin - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-fma.forumactif.org/
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc   Jeu 20 Mar - 12:07














Investigation sur le Flame Alchemist.
Havoc & Pride


Les joues marquées par la réactions des femmes du Q.G, Toujours présentes, le sous lieutenant fit la moue pendant un long moment, en se frottant le visage endolorit. Il ne fallait jamais mettre une lady en colère, c'était la règle numéro un à connaitre dans ce monde. Même le généralissime faisait moins peur qu'une armée de demoiselle en furie... Mais bon, il fallait faire profil bas avant de s'en reprendre une. Le gamin avait le feeling avec ces dames.. Bien plus que Jean en dix ans. En même temps, il était petit, mignon et son visage d’innocent faisait des ravages parmi la gente féminine.

Puis il zieuta l'enfant qui avait écouté son récit comme si cela était une histoire que sa mère lui racontait le soir avant d'aller dormir et lui sourit lorsque Selim lui annonça qu'il voulait aussi vivre les même aventures quand il serait en âge.

« Ah tu sais. La vie de militaire est pas si génial qu'on ne le pense. Certes, on est bien payés, mais le danger est bien réel. Je te souhaite franchement pas de connaitre des moments aussi difficiles dans ta vie. »


Il savait de quoi il parlait. Après tout, Lust avait faillit le tuer en quelques minutes. Il ne serait certainement pas ici si son chef ne l'avait pas sauvé à ce moment-là. Havoc eut soudainement une idée qui lui traversa l'esprit comme si cela avait une importance capital et en fit profiter l'enfant du généralissime avec un grand sourire.

« Et si on continuait cette conversation dans la cafétéria ! J'ai bien envie de casser la graine à force de parler. »

Il se mit à marcher, regardant si le petit Bradley le suivait bien et regarda les membres du Q.G se mettre à chuchoter alors qu'ils passaient devant eux. Ahh... Ce gosse avait plus de popularité que lui ou même le colonel. Vie cruelle, pourquoi un enfant ? Il était trop jeune pour être aussi célèbre et cela devait le poursuivre depuis sa naissance et le suivrait jusqu'à sa mort. Dans un sens cela fit soupirer longuement l'adulte. Le pauvre était cataloguer depuis qu'il avait vu le jour, cela ne devait pas être marrant pour le gamin de toujours se faire emmerder par les groupies et d'entendre sans cesse des chuchotements sur son passage. Puis Jean tourna la tête vers Selim pour enfin lui répondre à ses dernières questions.

« Ce que je pense du colonel Mustang ? Et bien c'est un homme d'honneur qui a une ambition assez démesurée. Il a confiance en son équipe et je lui fais entièrement confiance aussi. Peut importe les choix qu'il doit faire, on le suivra n'importe où. Non pas par obligation ! mais parce qu'il est l'avenir. »

Il s'arrêta doucement pour ouvrir la porte du mess et fit signe à Bradley junior de passer devant avant de se diriger vers le grand comptoir pour prendre un plateau et commença à regarder ce qui pouvait bien être susceptible de leur servir de petit déjeuné, alors que tout le monde regardait dans leur direction.

« Ce que je viens de te dire, ne doit pas être la réponse que tu attendais, mais c'est ce que je pense. Mustang Taïsa est un leader et nous ses subordonnés. On est prêt à tout pour lui faire atteindre son but.... Oh de la tarte au citron ! »

Rapidement, Havoc en prit deux part et continua d'avancer en crabe pour zieuter la nourriture puis le gamin qui était avec lui. Il y avait quelque chose d'étrange chez cet enfant, mais le subordonné du flame Alchemist ne savait pas de quoi il s'agissait, mais sa blessure qu'il avait subit contre Lust lui faisait de nouveau mal... Pourquoi maintenant ? Pourquoi en compagnie de l'enfant ? Ooooh ! De la meringue !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc   

Revenir en haut Aller en bas
 

Investigation sur le Flame Alchemist. || PV Jean Havoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un braquage qui aurait pu très mal tourner... [Jean Havoc & Riza Hawkeye]
» Présentation de Jean Havoc [Validée]
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?
» Une interview de Jean Raspail
» Commentaires sur Wyclef Jean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG : The Awakening  :: Partie RPG : Amestris :: QG de L'Armée-